L'Inde interdit 118 applications liées à la Chine, dont des jeux

Alain Brian
Septembre 5, 2020

L'Inde a annoncé mercredi l'interdiction de l'utilisation de 118 applications mobiles chinoises dans le pays, les qualifiant de "préjudiciables à la souveraineté et à l'intégrité de l'Inde, à la défense de l'Inde, à la sécurité de l'Etat et à l'ordre public".

Les tensions se sont portées au secteur du numérique, puisqu'après avoir banni du marché indiens TikTok et WeChat, l'Inde a décidé d'interdire pas moins de 118 apps de studios chinois, dont PUBG, des jeux Tencent, AliPay et plusieurs applications rattachées à WeChat. Cet affrontement d'une rare violence depuis 45 ans a fait 20 morts côté indien et un nombre inconnu de victimes dans les rangs chinois. Les applications interdites mercredi comprennent des jeux, des services de paiement en ligne, des sites de rencontre et même un logiciel pour éditer ses selfies. La compagnie a indiqué être au courant de la décision du gouvernement indien mais n'avoir aucun commentaire.

L'Inde utilise de plus en plus l'arme économique contre la Chine dans leur différend. "La compilation de ces données, leur extraction et leur profilage par des éléments hostiles à la sécurité nationale et à la défense de l'Inde, qui empiètent en fin de compte sur la souveraineté et l'intégrité de l'Inde, sont un sujet de préoccupation très profond et immédiat qui nécessite des mesures d'urgence ".

New Delhi a mis en garde contre une détérioration permanente des relations si la Chine ne ramenait pas ses soldats sur les positions d'avant mai.

"Le 31 août, les troupes indiennes ont violé le consensus atteint auparavant entre les deux parties lors de négociations à différents niveaux, et ont à nouveau illégalement franchi la ligne de contrôle sur la rive droite du lac de Pangong Tso, procédant à une provocation ouverte et créant une tension dans la région frontalière", indique le communiqué chinois. La liste comprend PUBG Mobile, qui est incroyablement populaire en Inde, ainsi que l'application de messagerie WeChat.

La Chine est capable d'infliger à l'Inde des pertes militaires encore plus importantes que par le passé si l'Inde veut s'engager sur la voie de la compétition, a déclaré mardi la presse officielle chinoise, après de nouvelles tensions à la frontière entre les deux pays.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL