L'OMS s'attend à une remontée du nombre de morts en Europe — Coronavirus

Claudine Rigal
Septembre 14, 2020

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'attend à une remontée du nombre de morts du Covid-19 en Europe lors des mois d'octobre et de novembre, qui seront "plus durs" face à l'épidémie, a affirmé lundi à l'AFP le directeur de sa branche européenne. "En octobre, en novembre, on va voir une mortalité plus élevée", a-t-il déclaré lors d'un entretien accordé à l'agence de presse, alors que le nombre de cas enregistrés s'envole sur le Vieux continent, mais avec un faible nombre de morts quotidien pour l'instant et quasi stable.

En outre, Hans Kluge a mis en garde ceux qui pensent que la fin de l'épidémie sera liée à la découverte d'un vaccin. "Bien sûr que non!", s'est-il exclamé. Pour lui, rien ne renseigne sur l'efficacité du vaccin sur toutes les populations.

"Par ailleurs en s'exprimant sur une éventualité de vaccin contre la pandémie, le directeur de la branche européenne a réfuté la possibilité d'une fin de la pandémie grâce à la vaccination".

" C'est un moment où les pays ne veulent pas entendre ces mauvaises nouvelles, et je comprends ", a déclaré Kluge à l'AFP dans une interview, soulignant qu'il voulait envoyer le " message positif " que la pandémie " va se terminer, à un moment ou autre ". Et ça, ça dépend de nous. Et d'avertir: "Et si du coup nous devons commander des vaccins différents, quel cauchemar logistique". "C'est un message très positif", a-t-il affirmé.

Ce vendredi, plus de 51 000 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés dans les 55 pays de l'OMS Europe. Soit plus que les pics observés en avril, même si les capacités de tests étaient nettement moindres à l'époque, selon les experts.

Pendant ce temps, le nombre de décès quotidiens est resté à peu près au même niveau depuis début juin, avec environ 400 à 500 décès par jour liés au Covid-19, selon les données de l'OMS.

Toutefois, la pandémie ne doit pas être gérée de la même manière qu'à la fin de l'hiver dernier, selon l'OMS.

"Des écoles devront peut-être fermer temporairement et localement mais si nous avons un bon système de surveillance on devrait être capables de contrôler (le virus) localement et après quelques semaines relâcher les restrictions", a détaillé le responsable.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL