Mesures ciblées de Washington | L'action du chinois Smic plonge à Hong Kong

Xavier Trudeau
Septembre 28, 2020

L'action du géant des semi-conducteurs Smic a plongé lundi matin à la Bourse de Hong Kong après des informations de médias américains sur des mesures ciblées de Washington pour contrôler les ventes à destination du groupe chinois.

Les fournisseurs de certains équipements de l'entreprise Semiconductor Manufacturing International Corporation (SMIC) devront désormais demander des licences d'exportation individuelles, selon une lettre du département du Commerce datée de vendredi et vue par Reuters. "(Smic) ou ses filiales risquent d'être utilisées pour des activités militaires chinoises", précise le Wall Street Journal.

Le département du Commerce a refusé samedi de faire des commentaires au sujet de SMIC, mais il a déclaré que son Bureau de l'industrie et de la sécurité surveillait et évaluait constamment toute menace pour la sécurité nationale américaine et les intérêts de la politique étrangère.

La Chine et les États-Unis se livrent depuis plusieurs années une bataille pour la domination du secteur des high-tech, dont le fabricant chinois de téléphones mobiles Huawei a fait les frais, placée sur une liste noire par l'administration Trump.

C'est également l'une des entreprises-clés de l'ambition chinoise d'atteindre un jour l'autonomie en matière de semi-conducteurs. Celle-ci avait alors dénoncé des sanctions qui menacent sa "survie".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL