Mort de Toots Hibbert, forte tête légendaire du reggae

Pierre Vaugeois
Septembre 13, 2020

Le frontman jamaïcain du groupe de reggae Toots and the Maytals est décédé vendredi soir à Kingston à l'âge de 77 ans, a rapporté samedi le groupe sur Twitter.

"C'est avec le cœur lourd que nous annonçons le décès Frederick Nathaniel" Toots "Hibbert ce soir, entouré de sa famille, à l'hôpital universitaire des Antilles à Kingston, en Jamaïque", a annoncé son groupe Toots and the Maytals sur les réseaux sociaux.

Toots Hibbert était une des grandes voix du reggae et son groupe était particulièrement connu dans les années 60. Le fils de Bob Marley, Ziggy, a aussitôt rendu hommage à l'artiste, qui était devenu un deuxième père pour lui.

"Je lui ai parlé il y a quelques semaines et je lui ai dit à quel point je l'aimais", a-t-il tweeté.

Mick Jagger a lui aussi rendu hommage au chanteur jamaïcain. Il avait grandi en chantant de la musique gospel dans la chorale d'une église baptiste.

La puissance vocale du musicien comme son énigmatique présence sur scène attire le producteur de disques jamaïcain Sir Coxsone, qui le fait signer sur son célèbre label Studio One.

"Quand une fille n'était pas très jolie ou qu'elle n'était pas très bien habillée, on avait l'habitude de dire qu'elle était 'streggay'". "J'aurais peut-être pu l'appeler 'streggay' si j'avais réfléchi plus longtemps".

Le groupe gagne en popularité et multiplie les tournées, après avoir signé un contrat chez Island Records en 1975, le label de Chris Blackwell.

Du ska, au rocksteady en passant par le reggae, le soulman de Kingston fut l'auteur de titres fondateurs comme 54-46 That's My Number, Monkey Man (qui sera repris par les Specials), Funky Kingston, Pressure Drop (repris par The Clash), Reggae Got Soul, ou encore Pass The Pipe.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL