PSG - OM : la composition probable des équipes

Solenn Plantier
Septembre 14, 2020

La fin d'une longue attente pour Marseille, le début du casse-tête pour le Paris SG: l'OM, victorieux dimanche (1-0), a remporté pour la première fois en neuf ans le "Clasico" de la Ligue 1 chez son rival, mal en point malgré Neymar. L'arbitre central a fini par sortir le carton jaune à 14 reprises avant de dégainer la kyrielle de 5 cartons rouges en fin de match envers Kurzawa, Paredes, Neymar, Benedetto et Amavi, expulsés suite à une échauffourée générale au milieu de terrain. Un énorme coup réalisé par les hommes d'André Villas-Boas qui signent ainsi leur deuxième succès de la saison. Pari réussi pour l'Olympique de Marseille, qui a parfaitement su contrecarrer et faire bouillir un Paris Saint-Germain décevant sur le plan de l'explosivité offensive. Thomas Tuchel n'est pas en danger.

Un Classique rocambolesque qui a vu également l'arbitre monsieur Brisard dégainer quatorze cartons jaunes. Le principal protagoniste a stigmatisé l'attitude du corps arbitral ce soir. Un match très électrique qui a accouché de cinq cartons rouges, dont trois pour le PSG et deux pour Marseille. Après, je ne vais pas défendre des comportements indéfendables. Faire un Clasico à la 3e journée. "Le match a été hors de contrôle", s'est plaint le directeur sportif Leonardo, furieux contre l'arbitrage, sur la chaîne Téléfoot.

0/2. Paris a perdu ses 2 derniers matches de Ligue 1, soit autant que lors de ses 25 précédents (21 victoires, 2 nuls). Je ne comprends pas, cet arbitre n'avait pas l'expérience pour ce genre de match. Je ne parle pas de défaite, le match tu perds tu gagnes. Ce n'est pas pour critiquer le Championnat français mais je pense que pour un match comme ça, quand tu as deux arbitres dans l'élite, il faut que l'un des deux soit là (...) La bagarre, c'est très grave. Ils auraient être plus préparés.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL