Rachat de Veolia par Suez: Engie fait monter les enchères

Xavier Trudeau
Septembre 9, 2020

Le patron du géant de l'énergie estime toutefois que l'offre de Veolia "a une réelle logique, des points forts et des questions qu'il faut regarder avec attention" même s'il a également "l'impression" que l'offre proposée est "un petit peu sous-estimée". Vendredi 4 septembre 2020, Jean-Pierre Clamadieu, président d'Engie, a prévenu sur la chaîne française de télévision BFM Business, que "le compte n'y est pasparce qu'il faut que nous fassions une valorisation de Suez".

Dans un entretien au Figaro, Bertrand Camus dénonce "une opération financière opportuniste, avec une démarche baroque" qui "sous-valorise les actifs de Suez", dont le titre en Bourse a chuté avec la crise sanitaire alors même que le groupe est "en train de renouer avec la croissance". Il a appelé Veolia à revoir le contenu de son projet et s'est dit prêt à étudier un plan alternatif que pourrait lui présenter la direction de Suez, tout en appelant les deux parties au "dialogue". L'occasion de faire le piquet devant les locaux, notamment au pied de la tour Suez de la Défense, ou de circuler dans les rues de plusieurs villes dont Suez gère l'eau ou les déchets pour informer les citoyens sur ce qui est en train de se jouer.

"Nous avons en France deux champions mondiaux, et l'on risque de finir avec un seul acteur, affaibli". Parmi les pierres d'achoppement: le monopole du marché de la gestion de l'eau en France.

Il a en outre assuré avoir "découvert l'offre dimanche matin" à quelques heures de son annonce publique par Veolia. Il peut y en avoir d'autres.

"Si nous sommes alliés à Antoine Frérot (PDG de Veolia, ndlr) pour porter une solution aujourd'hui dans le rachat de Suez, une fois que tout sera signé, nous serons les meilleurs ennemis sur le marché de l'eau en France", déclare Thierry Déau.

Pour se conformer à la législation anti-trust, le leader mondial du traitement de l'eau et des déchets a aussi prévu de vendre l'activité eau France de Suez au fonds Meridiam.

Veolia souhaite racheter son concurrent historique Suez, en commençant par la reprise de l'essentiel des parts (29,9%) détenues par Engie.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL