Septembre commence comme a fini le mois d'août — Wall Street

Xavier Trudeau
Septembre 3, 2020

Alors qu'il a évolué une grande partie de la séance en nette progression, l'indice CAC 40 a finalement clôturé en baisse (- 0,44%), à 5.009,52 points, plombée par le plongeon des valeurs technologiques à Wall Street.

L'enquête mensuelle Markit auprès des directeurs d'achat dans la zone euro a montré que la croissance dans le secteur privé avait marqué le pas en août, le secteur des services revenant pratiquement à l'arrêt mais son indice PMI en zone euro est ressorti supérieur à l'estimation flash.

En Chine, l'enquête Caixin/Markit a montré que le rétablissement de l'activité du secteur des services s'était poursuivi en août pour un quatrième mois consécutif. Les investisseurs sont d'autant plus confiants sur le reprise économique qu'elle s'accompagne de nombreux plans de relance.

Les investisseurs verront le nombre de demandes d'emploi hebdomadaires aux Etats-Unis à 12h30 GMT, la veille de la publication du rapport mensuel du ministère du Travail, puis à 14h00 GMT l'indice des services ISM.

En France, le gouvernement a publié jeudi les détails d'un plan de 100 milliards d'euros visant à éviter que la crise sanitaire liée aux coronavirus ne provoque l'effondrement de l'économie française, tout en préparant le pays aux défis. du pays.la prochaine décennie.

Comme souvent à Wall Street, ce sont les valeurs technologiques qui ont imposé leur tendance.

Cette séance fut typique d'une stratégie quantitative basée sur la poursuite du ramassage des 'titans' de la cote, les 'GAFAM' avec Facebook et Microsoft à +0,75%, Amazon à +1,4%, Google à +1,6%, et Apple qui écrase tout avec +4,2% pour une capitalisation de 2.300Mds$, presque 20% supérieure à la capitalisation du CAC40 et qui surpasse maintenant la capitalisation des 2.000 titres composant le Russel-2000 (2.250Mds$, avec un gain de +1,07% à 1.579 ce soir).

La plupart des indices sectoriels européens sont dans le vert, à commencer par celui des transports et des loisirs, très sensible à la conjoncture, qui progresse de 3,17% avec, notamment, à Paris, un bond de 4,48% à Accor et 6,34% pour ADP.

L'indice Stoxx des médias gagne 1,81%.

Toujours à Paris, Iliad perd 3,62%, la déception sur les nouvelles prévisions de cash flow libre du groupe, qui investit lourdement dans ses réseaux, contrebalançant une bonne dynamique commerciale sur le premier semestre.

Capgemini (+1,91%) profite de la présentation de nouveaux objectifs pour 2020 bien accueillis tandis que Vallourec (-11,12%) souffre de la dégradation de la note de crédit de S&P à 'CCC-'.

Sean Callow, stratège chez Westpac, a déclaré que l'article du FT "avait suscité un certain intérêt lors de la réunion de la BCE la semaine prochaine", tandis que Lee Hardman du MUFG a déclaré que la banque centrale "dépendra davantage de l'intensification de sa communication" par le moment au lieu de prendre des mesures concrètes.

Ce chiffre a cependant permis au dollar de préserver le palier des 1,200/E: il s'agit d'une résistance décisive pour l'euro.et il semble que la BCE soit intervenue d'une façon ou d'une autre (en faisant 'passer un message') pour stopper son ascension en direction de 1,235.

Sur le marché obligataire, le rendement du Bund allemand à 10 ans s'est stabilisé autour de -0,477% après être tombé à un plus bas d'une semaine en dessous de -0,486%.

Son équivalent américain est également inchangé à 0,6526%.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL