UFC-Que Choisir porte plainte contre Nintendo — Joy-Con Drift

Alain Brian
Septembre 22, 2020

UFC-Que Choisir a annoncé ce mardi 22 septembre avoir déposé une plainte contre Nintendo pour obsolescence programmée concernant les manettes de la Switch.

Que Choisir avait déjà dénoncé publiquement l'an dernier la fragilité de certaines manettes de la console Switch de Nintendo, recueillant de nombreux témoignages de consommateurs.

Bien que Nintendo France ait réagi positivement en proposant aux joueurs de faire réparer gratuitement leurs manettes (en remplissant un formulaire en ligne), il semble que cette démarche n'ait pas suffi à l'Union Fédérale des Consommateurs, qui décide maintenant d'attaquer directement Nintendo en justice.

Selon l'UFC-Que Choisir, 65% des victimes de ce dysfonctionnement l'ont été dans la première année d'achat de leur manette, même si elles jouent peu. "25 % des consommateurs ont même vu la panne survenir dans les 6 mois après l'achat, malgré la faible utilisation de la console", a-t-elle ajouté.

L'association a reçu plus de 5 000 messages pour signaler des dysfonctionnements des manettes de cette console. Suite à ces dénonciations, l'association a fait expertiser plusieurs manettes de Switch et a constaté que "des modifications ont été réalisées par Nintendo dans leur conception, mais pas sur le problème à l'origine des pannes ".

L'objectif de la plainte reste que Nintendo se penche réellement sur le problème, pour lequel le PDG Shuntaro Furukawa s'était excusé en juin dernier, de manière à proposer un produit irréprochable.

Echanger ou réparer des produits, qui ont une probabilité non négligeable de tomber à nouveau en panne sous un an, ne peut être qu'un remède provisoire.

"Le dysfonctionnement étant connu depuis 3 ans, il est indispensable que le géant nippon suive désormais un scénario curatif plutôt que correctif", estime l'association.

Alors que Nintendo fête le 35ème anniversaire de son personnage mythique "Mario", il est important de rappeler que l'expertise acquise au cours de ces années doit être mise au service des consommateurs.

Déterminée à ce que Nintendo revoit la fabrication de ses manettes pour éviter l'apparition quasi systématique de cette panne, l'UFC-Que Choisir porte donc plainte ce jour auprès du Procureur de la République de Nanterre. Il serait ironique de constater que le père du célèbre plombier ne parvienne pas à colmater un problème d'étanchéité de ses manettes...

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL