"Événement le plus important" dans la recherche de vie extraterrestre

Alain Brian
Septembre 15, 2020

Des chercheurs ont, établi la "présence apparente" dans les couches nuageuses de Vénus d'un gaz existant sur Terre, la phosphine, et se demandent s'il provient d'une forme de vie ou bien d'un processus encore inconnu de la science, selon une étude parue lundi 14 septembre dans Nature astronomy.

Une équipe internationale (Etats-Unis, Japon et Royaume-Uni) dirigée par l'astrobiologiste Jane Greaves de l'université de Cardiff a, en effet, découvert la signature de ce gaz dans l'atmosphère de la deuxième planète la plus proche du Soleil, Vénus.

Toutefois, les importantes quantités de phosphine détectées dans l'atmosphère de la planète ne peuvent pas être expliquées par des mécanismes physico-chimiques.

On trouve ce composé dans les planètes géantes gazeuses du système solaire, comme Saturne, mais il n'est pas d'origine biologique, c'est-à-dire du vivant. Pour le professeur Alan Duffy, astronome à l'Université de Swinburne en Australie, la découverte de l'équipe du Pr. Greaves est "l'un des signes les plus excitants que j'ai jamais vu de la présence possible de vie en dehors de la Terre". D'ailleurs, la présence de phosphine a été proposée en 2019 en qualité d'indicateur de la vie sur d'autres planètes.

Reste donc l'hypothèse de phosphine issue de sources biologiques vivantes, comme des bactéries, envisagée depuis des décennies par les scientifiques. "Même si elle est confirmée, nous soulignons que la détection de PH3 n'est pas une preuve solide pour la vie, seulement pour une chimie anormale et inexpliquée", concluent les auteurs de l'étude.

La phosphine est composée d'un atome de phosphore et de trois d'hydrogène.

A priori, l'atmosphère de Vénus, "extrêmement déshydratante et hyper acide", n'est pas propice à la vie. La sélection aura lieu l'an prochain. En s'affranchissant idéalement du "filtre" de l'atmosphère terrestre, grâce à un télescope spatial.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL