Bar-sur-Seine : vaccin antigrippal, le stress de la double contamination

Evrard Martin
Octobre 22, 2020

Toulouse, bon nombre de pharmacies sont déjà en rupture de stock". Un geste plus que nécessaire selon les autorités de santé qui mettent en avant le fait que "les personnes à risque de complications graves liées à la grippe saisonnière sont les mêmes que celles liées au Covid-19".

L'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (Uspo) demande à ce que les livraisons prévues à la fin du mois soient avancées. Entre " 1 et 2 millions de doses", commandées par l'Etat sur le marché européen, arriveront, elles, sur le marché " en décembre ". "Je croyais qu'on avait dit qu'il fallait réserver cette année les vaccins aux personnes prioritaires, ceux qui avaient un bon [de prise en charge de l'Assurance maladie, ndlr] ", s'est inquiété le pharmacien lors d'une conférence de presse.

"Les infirmiers sont résolument des acteurs engagés de la couverture vaccinale", plaide Michel Bonnemaire, président du CDOI 12 qui rappelle que les infirmiers "constituent la profession de santé la plus nombreuse dont les cabinets libéraux répartis sur tout le département, notamment dans les zones rurales".

La région de la Capitale-Nationale se prépare à sa campagne annuelle de vaccination pour la grippe.

"Je m'étonne aujourd'hui d'entendre que des entreprises comme des assureurs, des collectivités, ont des vaccins et se font vacciner par leur infirmière d'établissement ou par le médecin du travail".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL