Berlin impose un couvre-feu aux bars et restaurants — Coronavirus

Claudine Rigal
Octobre 12, 2020

Face à une augmentation inquiétante des infections à coronavirus, les grandes villes allemandes dont Berlin imposent une fermeture des bars et restaurants à partir de samedi qui a alarmé l'industrie.

À Berlin, les établissements devront fermer leurs portes à partir de samedi soir entre 23h et 6h, une tranche horaire qui voit habituellement déambuler chaque weekend des dizaines de milliers de personnes dans la capitale où de nombreux bars restent ouverts toute la nuit.

Le couvre-feu de Berlin sera en vigueur jusqu'au 31 octobre.

La vente d'alcool dans les stations-service ou les épiceries seront également prohibées à partir de 23H00.

" Ce n'est pas le moment de faire la fête ", a insisté le maire démocratique de Berlin, Michael Müller".

" Nous pouvons et voulons empêcher un nouveau confinement, qui est encore plus restrictif", a-t-il déclaré, citant notamment le " mauvais comportement " des Allemands de 20 à 40 ans. Berlin est désormais classée "zone à risques". La vie nocturne de la capitale allemande est une composante essentielle de l'économie de la ville.

La chancelière Angela Merkel a elle-même plaidé pour cette mesure vendredi après une discussion avec les maires des onze plus grandes villes du pays. "Mais nous devons bien réaliser ce qui est le plus important pour nous cet automne et cet hiver", a-t-elle ajouté, fixant comme "priorités" le maintien à flot de l'économie et la poursuite des activités scolaires.

Le collectif "Barreaux de Berlin" a considéré l'adoption des nouvelles mesures comme "un désastre" et dit qu'il peut aller devant les tribunaux. "Je suis à court de mots tellement je ressens de rage et d'indignation", a asséné mercredi un des initiateurs de ce collectif, Roberto Manteufel, devant la commission des affaires économiques de Berlin. Selon lui, la fermeture, sans précédent dans la capitale depuis 1949, risque d'infliger un "coup de grâce" aux bars.

À Francfort, principale ville du Land de Hesse, la grogne monte aussi.

Pour prévenir ce risque, la ville de Berlin a ainsi décidé de restreindre fortement les contacts sociaux.

La municipalité a instauré des restrictions de contacts sociaux et ainsi les rassemblements en extérieur ne devront pas excéder 5 personnes entre 23H00 et 06H00 du matin au lieu de 50.

Comme dans toute l'Europe, la situation épidémique est préoccupante dans la capitale, avec un taux d'incidence de plus de 50 cas pour 100 mille habitants pendant plusieurs jours, limite fixée par les épidémiologistes pour qu'une situation soit considérée comme maîtrisée. L'association Frankfurt Gastronomy Initiative menace de contester en justice un ordre de fermeture qui, selon elle, pourrait conduire à des rassemblements incontrôlables dans la rue.

Cela n'a pas empêché les opposants au port du masque d'appeler à un nouveau rassemblement dans le centre de Berlin samedi après-midi.

Ces mesures visent principalement les foyers et les parties illégales, que les autorités berlinoises considèrent comme responsables de la propagation du coronavirus.

" Après trois verres de vin, les mesures de distance sociale ont tendance à être moins respectées", a ajouté le secrétaire à la justice de la ville, Dirk Behrendt.

Francfort a pris une mesure similaire, qui est entrée en vigueur vendredi soir, avec la fermeture des bars et restaurants et l'interdiction de la vente d'alcool entre 22 heures et 6 heures du matin.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL