Castex précise quels déplacements seront autorisés pendant le couvre-feu

Solenn Plantier
Octobre 17, 2020

Quelles sont les adaptations et dérogations possibles à la règle des 21h évoquées par le chef du gouvernement?

Un brin malicieux, l'ancien premier ministre explique que de nombreux obstacles se dressent sur la route de Jean Castex.

Le Premier ministre a tout d'abord rappelé que malgré une baisse de la circulation du virus fin septembre, il y avait depuis une dizaine de jours, une très forte augmentation et " soudaine", des cas de coronavirus notamment chez les personnes âgées.

#COVID19 | J'entends dire que la bonne réponse aurait été de créer massivement des lits supplémentaires en réanimation plutôt que de prendre des mesures de freinage de l'épidémie.

Toutefois, certains déplacements resteront autorisés. Vous pourrez sortir après 21h "pour des raisons de santé, pour aller à l'hôpital ou aller acheter des médicaments dans une pharmacie de garde par exemple". "Pour des raisons professionnelles: si vous travaillez de nuit ou que votre travail ne vous permet pas d'être chez vous à 21 heures". Les billets de train ou d'avion après 21h00 vaudront aussi dérogation. Promener votre chien mais pas faire une fête de mariage.

"Certains établissements échapperont à la fermeture anticipée". Des exceptions existeront pour les établissements de santé, médico-sociaux, les restaurants réalisant de la livraison à domicile et pour les hôtels.

Pour toutes ces sorties, il sera obligatoire de télécharger une attestation de déplacement (sur ordinateur ou smartphone) ou de l'écrire sur papier libre.

" 12 000 policiers et gendarmes seront chaque nuit chargés de vérifier les interdictions ", a ensuite annoncé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Un système d'attestation, similaire à celui mis en place lors du confinement du printemps, sera mis en place avec une amende de 135 euros en cas d'infraction.

Elisabeth Borne, la ministre du Travail, a invité les entreprises à développer le recours au télétravail.

Jean Castex a indiqué que l'ensemble du territoire français "sera dès samedi placé en état d'urgence sanitaire".

Commerces et services fermés, attestations nécessaires pour circuler pendant le couvre-feu nocturne à Paris et huit autres grandes villes, fêtes privées interdites partout en France dans les établissements recevant du public: le gouvernement a détaillé jeudi les nouvelles mesures pour lutter contre l'épidémie de COVID-19. Il limite le nombre de clients par table à six personnes et prévoit également l'enregistrement des noms des clients. "Dans tous les lieux où vous êtes assis, comme les cinémas, les stades, les cirques ou les salles de conférence, la règle d'un siège sur deux devra s'appliquer, entre deux personnes ou entre deux familles ou groupes d'amis de six personnes au maximum", a indiqué le premier ministre.

Les lieux qui accueillent du public seront fermés à compter de 21h certes, mais il sera aussi impossible de se rendre chez des amis ou d'en revenir à partir de cette heure. Toutes les entreprises de moins de 50 salariés situées dans les zones de couvre-feu seront éligibles au fonds de solidarité jusqu'à 1.500 euros si leur perte de chiffre d'affaires atteint 50%, "et ce tant que le couvre-feu durera", a assuré le ministre de l'Économie Bruno Le Maire.

Par ailleurs, pour les secteurs de l'hôtellerie, des cafés, de la restauration, de la culture, de l'événementiel et du sport, l'aide prévue au titre du fonds de solidarité sera ouverte "dès lors que les sociétés subissent une perte de chiffre d'affaires non plus de 70 %, mais de 50 %".

Le prêt garanti par l'Etat qui devait s'arrêter au 31 décembre prochain va être prolongé jusqu'au 30 juin 2021.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL