Couvre-feu : pas d’assouplissement pour les cinémas et théâtres, tranche Jean Castex

Pierre Vaugeois
Octobre 17, 2020

Dans les colonnes du Parisien, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot avait fait part d'un "appel très fort" des acteurs de la culture, du théâtre, du cinéma et de la musique pour un "assouplissement" des règles du couvre-feu, qui sera en vigueur de 21h et 6h du matin. Tout le monde doit être chez soi à 21h, sauf pour des exceptions très précises que j'ai énuméré hier (motifs professionnels, raisons de santé, voir un proche en dépendance., ndlr).

Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, avait entendu les demandes du secteur de la culture, semblant favorable à leur demande de considérer un ticket de cinéma ou une place de théâtre comme un justificatif de déplacement après 21h.

"Cela me paraît plaidable", selon Roselyne Bachelot.

"Le gouvernement va examiner cette demande, sous réserve bien sûr de l'évolution de la situation sanitaire", ajoute-t-elle. "Si la séance a démarré avant l'heure du confinement, vous pouvez rentrer chez vous".

Le gouvernement a décidé d'instaurer un couvre-feu entre 21h00 et 06h00 dans huit métropoles et dans la région parisienne, dès ce samedi et pendant au moins quatre semaines, afin de contrer la "deuxième vague" épidémique liée au nouveau coronavirus.

Dans les zones en alerte maximale, les salles de spectacles et les cinémas doivent adapter de façon à ce que le public puisse être de retour à la maison à 21 h, couvre-feu oblige. "Il a expliqué aussi que ce serait "catastrophique nationalement", car le risque c'est que les distributeurs ne puissent plus sortir de films" s'il n'y a pas d'aménagements. Ce vendredi, elle a finalement décider de la maintenir, afin de soutenir les salles.

Lors de son intervention ce vendredi 16 octobre à Lille, le Premier ministre a annoncé que les règles étaient "les mêmes pour tout le monde".

De son côté, le groupe MK2, qui compte 200 écrans dont 68 à Paris, a annoncé sur Twitter qu'il comptait ouvrir ses salles dès 8 heures "au tarif réduit matinée habituel". "20h30, 21h c'est le début des salles, c'est le temps que les gens sortent de leur travail", a estimé le comédien et metteur en scène Alexis Michalik sur BFMTV . "Ce qu'on attend vraiment, c'est que le gouvernement revienne vers nous en disant: il y a une exception au couvre-feu, c'est dans les salles de spectacle et de cinéma", a-t-il ajouté.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL