COVID-19 : Chaudière-Appalaches passe au rouge

Evrard Martin
Octobre 1, 2020

Les infractions seront pénalisées, peu importe la couleur de la zone dans laquelle se trouve la région.

Le premier ministre s'est dit conscient d'avoir asséné la veille un "coup de masse" à de nombreux entrepreneurs en décrétant la fermeture, pendant 28 jours à compter de jeudi, des restaurants, bars, salles de spectacles, cinémas et théâtres, dans trois régions ayant basculé en zone rouge: Montréal et ses banlieues, Québec et Chaudière-Appalaches.

M. Legault assure qu'il n'y aura pas de "chasse aux sorcières" et que les policiers interviendront seulement s'ils ont des raisons de croire que la loi n'est pas respectée.

"On s'attend à ce que dans la majorité des cas, les gens se conforment".

Elle soutient que l'action policière ne se réduit pas à la remise de constats, alors que les policiers sont invités à faire de la prévention et de la sensibilisation. Toutefois, les policiers pourront obtenir un télémandat rapidement pour constater l'infraction à l'intérieur du domicile devant une absence de collaboration. Dans le cas d'un rapport d'infraction général, c'est le DPCP qui détermine le montant de l'amende.

Le port du masque sera obligatoire lors de manifestations publiques. Je demande aux Québécois à nouveau de faire des sacrifices.

La vice-première ministre a aussi fait la lumière sur les constats d'infraction qui pourraient être émis aux gens qui ne respectent pas les règles concernant les rassemblements.

Dans son point de presse mercredi, le premier ministre du Québec François Legault a précisé que les déplacements pour la chasse entre les zones rouges et les zones jaunes ou oranges seront permis.

Des panneaux de sensibilisation seront installés aux abords des zones rouges pour que les gens comprennent "que l'on change de paradigme", a mentionné Mme Guilbault.

Le gouvernement n'exclut pas de fermer les écoles si la situation l'exige, mais affirme ne pas envisager cette possibilité pour le moment. Actuellement, 2 % de tous les établissements scolaires du Québec seraient fermés.

Le premier ministre Legault était accompagné mardi du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL