" "Découvrez son clip pour " Te ressembler " — Francis Cabrel

Pierre Vaugeois
Octobre 15, 2020

Invité de "20h30, dimanche" sur France 2, le chanteur, d'ordinaire si discret, s'est livré sur certains sujets qui lui tiennent à cœur. Alors que le chanteur a profité du confinement pour revenir au plus près du public français en donnant des concerts quotidiens sur Facebook, le chanteur se prépare à un grand jour: la sortie de son quatorzième album "À l'Aube revenant" ce vendredi 16 octobre.

Pour faire patienter ses fans jusqu'à l'arrivée de ce nouvel album, Francis Cabrel a d'ores et déjà dévoilé un tout premier extrait avec le single Te ressembler. Dans ce titre, Francis Cabrel rend hommage à son père qui a travaillé pendant de nombreuses années dans une biscuiterie. Une chanson que l'artiste a d'ailleurs décidé de faire écouter à sa maman, âgée de 88 ans, non sans émotion. "Je savais que je devais l'écrire mais j'ai toujours repoussé le moment", reconnaît Francis Cabrel. "Je culpabilise tous les jours d'avoir une vie trop simple, trop facile. C'est exactement l'opposé de la vie que mon père a eue", confie-t-il sur le plateau de France 2.

Francis Cabrel en studio pour l'enregistrement de son dernier album "A l'aube revenant". Un 14 opus pour lequel Francis Cabrel s'est inspiré de l'univers des troubadours, symboles de profondeur et de modernité. Mais là où il se sent le mieux, dit-il, c'est chez lui, à Astaffort, dans son village natal, de 2000 habitants, dans le Lot-et-Garonne où il vit. "Il a écrit les plus belles chansons du répertoire folk rock", dit-il avec admiration.

Un autre artiste important dans la vie du chanteur français, Dick Rivers, décédé en avril 2019. "Il chantait super bien et ne vivait que pour la musique américaine", se souvient ému Francis Cabrel. En 1990, les deux artistes ont fait une mini-tournée d'un mois intitulée Spectacle rock'n'roll.

Le Bataclan, où le chanteur s'est souvent produit, reste un sujet difficile pour Francis Cabrel. Aujourd'hui, interrogé par Laurent Delahousse, sa position n'a guère changé. "C'est un choix fort. Je pense qu'il doit être très heureux comme ça, donc moi, je n'interviens pas là-dedans. Je ne peux pas y rechanter, même si j'ai passé de bons moments dans cette salle", conclut-il.

Francis Cabrel, en live, sur le plateau du "20h30, le dimanche".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL