Devenu millionnaire, il rachète la banque qui lui avait refusé un prêt

Xavier Trudeau
Octobre 7, 2020

"Alors la semaine dernière, j'ai acheté le bâtiment de la banque où, quand j'avais 21 ans, on m'a refusé un prêt!". Une vengeance infernale pour les Britanniques.

Tout a commencé en 2002. A l'époque, au plus fort de ses 21 ans, le jeune Adam savait qu'il voulait créer son entreprise mais sans argent, il était difficile de se lancer. Il se présente alors au guichet de la banque de sa ville natale d'Urmston, en Angleterre afin de décrocher un crédit. Sa motivation et son envie sont à leur meilleur, il parvient donc à obtenir un rendez-vous avec le réalisateur mais contrairement à ce qu'il pense, ce dernier ne le soutiendra pas dans ce qu'il veut entreprendre. Sans la banque pour l'assurer sur le plan financier, Adam Deering aurait pu abandonner, mais c'est bien le contraire.

"Avant d'entrer dans la banque, j'ai prié parce que je n'avais pas d'argent et que je n'avais aucune idée de la façon dont je réaliserais mon rêve sans cela". Mais là, patatras. Le jeune homme voit ses espoirs s'effondrer, la banque lui refuse l'emprunt, le tout sur " un ton très condescent ", lui reprochant d'être trop jeune et sans expérience, ainsi qu'il le raconte sur Instagram. Il a monté sa société de gestion de dettes et dix-huit ans plus tard, après un parcours semé d'embuches, le succès arrive enfin et il revend sa boîte pour un peu plus de six millions d'euros, l'occasion de rendre ses comptes. "Ce n'est pas quelque chose que nous pouvons faire à ce stade". Dit Adam. A ce moment, le jeune homme se trouve dans une situation particulièrement délicate car il a déjà engagé des frais (notamment pour son forfait téléphonique pour pouvoir rester accessible aux clients potentiels) dans ses différents projets et il n'a pas de plan B. "Je n'avais pas d'argent pour acheter un bureau ou une chaise, alors j'ai passé 4 mois par terre".

Pourtant, même s'il semblait mal embarqué, à force de persévérance, Adam Deering va passer de jeune travailleur ambitieux à homme d'affaire multimillionnaire influant. Depuis lors, il a fait construire pas moins de 130 maisons et appartements dans la banlieue de Manchester, mais il s'est aussi offert l'immeuble de la banque qui lui avait refusé ce fameux prêt. La fortune personnelle d'Adam Deering est évaluée à 55 millions d'euros.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL