Enquête après un spectacle de Dieudonné en Meurthe-et-Moselle — Coronavirus

Claudine Rigal
Octobre 13, 2020

Deux spectacles en un week-end et Dieudonné fait grandement parler de lui. À chaque fois, les forces de l'ordre se sont déplacées.

Il faut dire que bien interdit des salles de spectacle, le polémiste qui a été condamné pour incitation à la haine, négationnisme et antisémitisme a trouvé la solution pour se produire sur scène.

Les personnes qui ont acheté un billet reçoivent ainsi l'adresse du lieu au dernier moment par SMS.

Dieudonné, habitué de la justice pour des propos haineux, a rassemblé à Geispolsheim (près de Strasbourg) samedi soir "près de 300 personnes, sans respect des règles sanitaires", déplore la préfète de la région Grand Est et du Bas-Rhin pour un spectacle non déclaré.

En effet, le rassemblement qui s'est déroulé le 9 octobre dans l'ancienne scierie de la commune de Favières a réuni plusieurs centaines de personnes, a précisé auprès de l'AFP la maire de ce village, Valérie Hoffmann.

Après ce spectacle en Meurthe-et-Moselle, une enquête a été ouverte par la gendarmerie. Le lieu d'accueil n'est pas une salle de spectacle et ne permet pas d'assurer le protocole sanitaire. "Nous allons étudier quelles sont les voies légales pour verbaliser", a précisé Marie Cornet, directrice de cabinet du préfet de Meurthe-et-Moselle au quotidien régional Le Républicain Lorrain.

La préfète du Bas-Rhin Josiane Chevalier va déploser une plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui" après la tenue d'un spectacle clandestin de Dieudonné samedi 10 octobre à Geispolsheim, dans la banlieue de Strasbourg, a-t-elle indiqué lundi 12 octobre au cours d'une conférence de presse.

Mais l'humoriste controversé en a rajouté une couche.

Dimanche, dans une vidéo d'un spectacle postée sur son compte Twitter, il invitait les porteurs "du virus asiatique" présents dans la salle à se rendre "au commissariat afin de contaminer les fonctionnaires de police".

Ce qui a fait beaucoup rire un public déjà converti. Des dispositions auraient été prises pour la régulation à l'issu du spectacle, des flux et de contrôles d'alcoolémie.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL