Grippe : Le Gouvernement assure qu'il n'y a pas de pénurie de vaccins

Evrard Martin
Octobre 31, 2020

Les appréhensions quant aux éventuels dangers de la vaccination contre la grippe ont augmenté après que certaines doses de vaccins ont été partiellement exposées à des températures ambiantes. Les vaccins seront délivrés gratuitement sur présentation d'un justificatif (carte CPS, carnet rouge, carnet de grossesse, carte professionnelle) dans toutes les structures de soins de Polynésie française, publiques comme privées ainsi que les pharmacies. Nous avons déjà vacciné, depuis lundi, 1500 collaborateurs.

" D'habitude, on met deux mois à vendre les vaccins. Là, en moins d'une semaine, on n'a plus rien", se désespère Béatrice, pharmacienne à Quimper.

Face aux inquiétudes qui montent, la ministre déléguée chargée de l'Autonomie, Brigitte Bourguignon, a assuré devant les députés que des stocks de vaccins contre la grippe existaient bel et bien.

Elle a déjà écoulé ses 300 vaccins antigrippaux, commandés en début d'année.

De leur côté, les pharmaciens appellent le gouvernement à autoriser la vaccination contre la grippe au niveau des officines, comme c'est le cas dans d'autres pays, et ce, en raison des circonstances particulières imposées par la pandémie.

Alors que la campagne de vaccination antigrippale a démarré le mardi 13 octobre, de nombreux pharmaciens alertent quant à des pénuries. "Le professeur Humair relativise les récentes ruptures de stocks de vaccin". "La Covid-19 a évidemment joué dans la demande, les gens ont peur d'être doublement malades", avance Béatrice. Nous n'avons pas anticipé les conséquences de la pandémie.

En 2019, il y a eu 458 cas confirmés, dont 268 hospitalisés (58%) et 8 décès de la grippe rappelle la direction de la Santé. "Ainsi, cette opération permettra non seulement de rapprocher le service de vaccination des personnes vulnérables, mais aussi de limiter la mobilisation des hôpitaux et autres cabinets médicaux dans le contexte actuel de Covid-19 ".

"Elle avoue avoir eu du mal à trouver un vaccin".

Les pharmaciens espèrent recevoir des vaccins rapidement pour satisfaire la demande.

Les autorités sanitaires ont fait savoir qu'elles surveillaient étroitement les relations possibles entre les vaccins et les décès, étant donné qu'un total de 1.551 personnes ont rapporté des effets secondaires jusqu'à mercredi après avoir reçu le vaccin cette année.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL