L'évolution de la situation en Europe est très préoccupante — OMS

Claudine Rigal
Octobre 17, 2020

Le message brutal vient du chef du bureau européen de l'OMS, le Dr Hans Kluge. Ce qui justifie l'importance des nouvelles mesures qui viennent d'être prises par de nombreux pays à travers l'Europe pour ralentir la transmission du virus. "C'est donc à nous de les accepter alors qu'elles sont encore relativement faciles à suivre".

"L'évolution de l'épidémie en Europe suscite de vives inquiétudes", a-t-il poursuivi".

Cluj n'a pas encouragé les gouvernements à "se retenir avec des tâches relativement petites, pour éviter des actions très douloureuses et nuisibles".

"Bien que nous enregistrions deux à trois fois plus de cas par jour que le pic d'avril, nous observons cinq fois moins de décès, et deux fois plus d'hospitalisations sont encore deux à trois fois plus longues".

Malgré la gravité de la situation, l'organisme mondial de la santé ne recommande pas un retour à des verrouillages généraux. Un arrêt comme celui de mars dernier n'était pas " durable", a déclaré Kluge, excluant un confinement indéfini parce que les dommages causés aux personnes étaient " trop élevés ".

Cluj a également déclaré que les pays devraient faire tout ce qui est en leur "pouvoir pour garder les écoles ouvertes", en développant des politiques pour "les enfants à risque ayant des besoins d'apprentissage spéciaux ou des conditions de santé".

Des avertissements ont été émis en Allemagne selon lesquels il appartenait aux citoyens de la plus grande économie d'Europe de faire leur part pour enrayer la propagation de la pandémie de coronavirus alors que les nouvelles infections quotidiennes atteignaient un record jeudi. La République tchèque, la Belgique, les Pays-Bas, l'Espagne, la France et la Grande-Bretagne figurent parmi les pays particulièrement préoccupants.

La France a enregistré 22 591 nouveaux cas de contamination en 24 heures. Les citoyens de neuf villes françaises pourront quitter leur domicile pendant cette période pour le travail ou des voyages pré-réservés à condition de présenter les documents pertinents, a déclaré jeudi le Premier ministre Jean Castex.

Plus de la moitié de la population anglaise vivra également sous des mesures plus strictes, le niveau d'alerte étant élevé dans plusieurs régions, dont Londres. L'Allemagne et la Belgique font partie de ceux qui envisagent de prendre des mesures en raison d'une augmentation des cas de virus.

L'Europe de l'OMS comprend 53 pays, dont la Russie et les pays d'Asie centrale.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL