La majorité des pharmacies n'ont plus de vaccins — Grippe saisonnière

Evrard Martin
Octobre 26, 2020

Jugeant la situation incompréhensible, il tire la sonnette d'alarme. Reste qu'en cette année particulière, et en pleine pandémie de coronavirus, les pharmacies ont connu un afflux sans précédent de clients venus retirer leur précieux vaccin contre la grippe. C'est ce que redoute l'Union syndicale des pharmaciens d'officine (USPO) qui alerte, dimanche 25 octobre, sur ce risque, en dénonçant "un manque de réactivité des laboratoires". Après une enquête auprès de ses adhérents, le deuxième syndicat de la profession estime entre 70 et 90% le nombre de pharmacies n'ayant déjà plus de stock, une dizaine de jours seulement après l'ouverture de la campagne vaccinale. Les personnes prioritaires sont venues se faire vacciner plus nombreuses et plus tôt que d'habitude.

Si les autorités ont tenté d'anticiper cet afflux, les livraisons ne suivent pas dans l'Hexagone. "On leur dit bien évidemment de livrer beaucoup plus vite, ce qu'ils ne font pas", a poursuivi Gilles Bonnefond.

Le 13 octobre dernier, le ministère de la Santé a lancé une grande campagne de sensibilisation à la vaccination contre la grippe saisonnière, à grands coups de spots télévisés.

Le ministère de la Santé assure rester vigilant sur ces éventuelles tensions dans les approvisionnements, tout en rappelant que l'épidémie de grippe ne fait en général son apparition qu'aux alentours de Noël. En dix jours, les pharmacies ont écoulé plus de 60 % du volume de l'année dernière, soit près de sept millions de doses. Jusqu'ici, 85% des vaccins ont bien été remis aux personnes fragiles ou prioritaires.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL