Le Canada investit massivement dans un projet d'usine de véhicules électriques Ford

Xavier Trudeau
Octobre 11, 2020

Derrière ce projet se trouve Ford, soutenu par le gouvernement central et celui de l'Ontario.

Les gouvernements fédéral et ontarien investissent chacun plus de 250 millions $ pour produire en masse des véhicules électriques - et les batteries qui les alimentent - à l'usine Ford de Oakville, en Ontario.

Le Canada ne passera pas à côté du marché de l'électrique. En outre, toujours selon ce dernier, cet investissement permettra au secteur automobile canadien d'atteindre l'objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre d'ici 2050. "L'annonce d'aujourd'hui représente le plus grand investissement dans le secteur automobile en Ontario depuis plus de quinze ans".

Le premier ministre Justin Trudeau et son homologue ontarien, Doug Ford, doivent en faire l'annonce jeudi à 11 h 30. "Le secteur automobile et l'environnement en sortent donc gagnants tous les deux", juge le chef du gouvernement.

Doug Ford sera jeudi à l'usine d'Oakville avec des représentants de l'entreprise, alors que Justin Trudeau et le président national d'Unifor, Jerry Dias, se joindront à eux par visioconférence, en direct du centre d'innovation et de connectivité de Ford Canada à Kanata, en banlieue d'Ottawa.

Ce projet est une bouffée d'oxygène pour l'Ontario, où les constructeurs FCA et General Motors ont annoncé près de 4 000 licenciements depuis un an.

L'usine de Ford à Oakville compte actuellement 3400 travailleurs et le président d'Unifor soutient que la transformation des installations pour y produire des véhicules électriques permettra de sauver 3000 emplois. Les ventes de véhicules électriques, qui représentent environ 2 % du total, ont bondi de près de 40 %.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL