Le Canada se joint aux "accords Artemis" d'exploration spatiale

Alain Brian
Octobre 14, 2020

Ni la Chine, ni la Russie n'en font partie à ce jour, faisant craindre l'émergence d'un "Far West" dans l'espace, puisque le grand traité international régissant l'espace, datant de 1967, reste vague sur la question de l'exploitation des ressources extraterrestres; la Nasa est pressée d'imposer un précédent en façonnant un régime juridique autorisant explicitement les entreprises privées à opérer sur d'autres astres, de façon protégée.

Les États-Unis, l'Australie, le Canada, le Japon, le Luxembourg, l'Italie, le Royaume-Uni et les Émirats arabes unis (EAU) ont signé les accords bilatéraux lors d'une conférence spatiale annuelle mardi après des mois de pourparlers dans le but de cultiver des alliés dans le cadre de son plan. pour ramener les astronautes sur la Lune d'ici 2024. Cet accord est en fait un prolongement du Traité de l'espace de 1967, alors signé par 110 pays.

"Fondamentalement, les accords d'Artemis contribueront à éviter les conflits dans l'espace et sur Terre en renforçant la compréhension mutuelle et en réduisant les perceptions erronées", a déclaré Mike Gold, administrateur de la NASA pour les relations internationales et inter-agences.

Le programme Artemis se divise en plusieurs missions et prévoit d'envoyer la première femme et le prochain homme sur la Lune. La NASA a également prévu de construire une station spatiale Lunar Gateway en orbite autour de la Lune. Cette base sera par ailleurs essentielle pour atteindre le but ultime de la NASA: l'envoi d'êtres humains sur Mars.

"Artemis sera le programme international d'exploration spatiale humaine le plus vaste et le plus diversifié de l'Histoire, et les accords Artemis sont le véhicule qui permettra d'établir cette coalition mondiale unique".

"Ce que nous essayons de faire, c'est d'établir des normes de comportement sur lesquelles chaque nation peut accepter", a déclaré l'administrateur de la NASA Jim Bridenstine aux journalistes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL