Le coronavirus peut survivre 28 jours sur des surfaces, selon une étude

Evrard Martin
Octobre 12, 2020

Des chercheurs de l'agence scientifique nationale australienne (CSIRO) assurent que le coronavirus serait extrêmement résistant sur certaines surfaces, lorsque les objets sur lesquels il se trouve sont conservés dans un environnement frais et sombre.

Ils ont ainsi découvert qu'à 20°C, le SARS-CoV-2 est "extrêmement résistant" sur des surfaces lisses, comme des écrans de téléphone. Ils ont conclu que l'espérance de vie du virus se réduisait avec l'élévation des températures ambiantes. Il survit ainsi à peine 24 heures sur du verre, du papier ou des billets de banque en polymère exposés à une température de 40ºC. En laboratoire, il reste ainsi infectieux pendant 28 jours sur des surfaces non-poreuses lisses comme le papier, le vinyle, le verre, l'acier et les billets en polymère. A cette température, il n'est plus actif après 16 heures sur du coton.

"Par comparaison, le virus de la grippe ne survit lui que 17 jours sur ces mêmes surfaces".

Cette étude a permis de trouver des traces de virus vivant capable d'infecter des cultures cellulaires.

Pour autant, "cela ne signifie pas que cette quantité de virus pourrait infecter quelqu'un", a-t-il souligné sur la chaîne télévisée publique ABC. L'humidité a été maintenue à 50%, selon l'étude, car une hausse de l'humidité est également néfaste au virus.

Si la recherche a surtout eu pour objectif d'étudier la manière dont le virus pouvait se transmettre sur des surfaces, les chercheurs ont rappelé que la Covid-19 se propageait surtout dans l'air.

"Cela peut néanmoins aider à expliquer pourquoi, même lorsque il n'y a plus de personnes contagieuses, il arrive que (l'épidémie) revienne même si le pays est considéré comme exempt de virus", a-t-il souligné.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL