Le tueur aurait distribué de l'argent à des élèves — Attentat de Conflans

Solenn Plantier
Octobre 19, 2020

Suite à l'assassinat du professeur de collège Samuel Paty par un jeune homme radicalisé originaire d'Evreux (Eure), l'Elysée a annoncé une série de mesures "concrètes" avec des réponses "à court et moyen terme".

"Je souhaite aussi que BarakaCity soit proposée à la dissolution au Conseil des ministres", ajoute le ministre de l'Intérieur. Son président, Driss Yemmou - dit Idriss Sihamedi - a été placé jeudi sous contrôle judiciaire dans le cadre d'une enquête pour harcèlement sur les réseaux sociaux. Le ministre a affirmé vouloir dissoudre plusieurs associations dont le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF).

"51 structures associatives verront toute la semaine un certain nombre de visites des services de l'État et plusieurs d'entre elles, sur ma proposition, se verront dissoudre en Conseil des ministres", a poursuivi Gérald Darmanin.

" Réunie ce lundi 19 octobre, l'Assemblée Générale de la LFP a décidé de rendre hommage à Samuel Paty le week-end prochain sur tous les stades de Ligue 1 et de Ligue 2 lors des rencontres comptant pour les 8èmes journées de Ligue 1 et de Ligue 2". Ces opérations ne ciblent pas des individus "en lien forcément avec l'enquête" sur l'assassinat de Samuel Paty mais visent à "faire passer un message: pas une minute de répit pour les ennemis de la République".

Dans un moment solennel, les participants ont salué la mémoire du professeur d'histoire-géographie, assassiné près du collège où il enseignait, dans les Yvelines. "Les islamistes ne doivent pas pouvoir dormir tranquilles dans notre pays", a-t-il martelé.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL