Miss Saint-Martin/Saint-Barth a été refusée par le comité Miss France

Pierre Vaugeois
Octobre 16, 2020

Une troisième éviction en un mois Si l'élection de Miss France 2021 a, au départ été menacée, notamment à cause de la crise sanitaire du coronavirus, elle donne finalement lieu à une succession de polémiques. Des photos personnelles "non conformes " ont été adressées anonymement à l'organisation, entraînant sa disqualification. En août dernier, Anaëlle Guimbi, candidate à Miss Guadeloupe, avait été empêchée de participer à la finale du concours local pour cause de photos seins nus. Des clichés réalisés dans le cadre d'une campagne de prévention dans la lutte contre le cancer du sein. Dénoncée par un "fan", la jeune femme a ensuite accusé le comité de harcèlement. Un nouveau scandale pour Sylvie Tellier, présidente du comité Miss France. Naïma Dessoute a décroché l'équivalent américain du baccalauréat. Cette fois encore, ce sont des photos jugées "non conformes" qui sont à l'origine de cette éviction. "Après avoir été élue, notre candidate a été victime d'une dénonciation anonyme par l'envoi de photos non conformes d'elle directement à Miss France Organisation", explique le comité Miss Saint-Martin Saint-Barthélémy dans un communiqué publié sur ses réseaux sociaux mercredi 14 octobre.

La reine de beauté ne sera pour autant pas déchue de son titre régional.

Elle se dit "un peu déçue et tout de même choquée". "Je n'aurais jamais imaginé que je puisse être prise pour cible un jour simplement en me présentant à un concours", a affirmé Naïma Dessout sur son compte Instagram.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL