MotoGP: Miguel Oliveira s'impose sur le fil

Solenn Plantier
Octobre 17, 2020

Johann Zarco est de retour sur les rails au premier trimestre, celui qui a perdu FP4 à midi après les 13 tours impressionnants qui ont marqué sa reprise ce matin. Après la première salve de tours lancée, le Français a terminé quatrième en 1'24 "454, à un peu moins de trois dixièmes du premier leader, Danilo Petrucci, entrecoupé de Brad Binder et Aleix Espargaró". En allant chercher un temps de 1'24 " 127 avec son pneu tendre, le Docteur s'est propulsé en tête, prenant une courte avance sur Petrucci.

Pour quatre millièmes de mieux, c'est Iker Lecuona qui s'est emparé de la première place devant la KTM de l'équipe officielle. Qui pourrait dire mieux? Les deux hommes s'inversaient leur place après le nouveau départ. Lecuona, cependant, était toujours en danger et Petrucci a atteint sa cible en arrachant deuxième place: c'est lui qui a invité en Q2, aux côtés de Zarco, au grand dam de la recrue espagnole, qui s'est qualifiée à la 13e place. Ces premières minutes avaient déjà été intenses, mais il restait à livrer un time attack digne de ce nom et l'on pensait que certains en avaient encore en réserve, notamment Andrea Dovizioso, seulement dixième à ce stade. Maverick Vinales (ESP/Yamaha) à 0.198 7. Troisième place pour Pol Espargaro.

L'Espagnol Maverick Vinales lors du GP de Styrie en MotoGP à Spielberg le 23 août 2020     AFP
L'Espagnol Maverick Vinales lors du GP de Styrie en MotoGP à Spielberg le 23 août 2020 AFP

Miguel Oliveira (KTM) a remporté un Grand Prix de Styrie qui n'a pas vraiment souri aux Français... sauf à Hervé Poncharal, le patron de l'écurie Tech3, qui s'impose pour la première fois en MotoGP. Jusqu'à cet accident et le drapeau rouge qui a suivi, Joan Mir semblait se diriger vers la victoire, lui qui menait avec une solide avance sur Jack Miller. L'Espagnol a devancé de 22 millièmes Takaaki Nakagami, qui devient le premier Japonais à partir en première ligne en MotoGP depuis 2006!

Miller a obtenu le cinquième temps final de cette séance, devant Viñales, Rins et Oliveira. Leurs coéquipiers, Franco Morbidelli et Danilo Petrucci, n'ont pas non plus trouvé la clé pour jouer les premières places durant ces qualifications.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL