Un cas autochtone suspecté dans l'Hérault et le Gard — Dengue

Evrard Martin
Octobre 17, 2020

Un cas autochtone " fortement suspecté " de dengue a été identifié par le Centre national des arbovirus, indique ce mercredi l'Agence régionale de santé (ARS) d'Occitanie. Cette personne, en vacances dans la région, se serait contaminée au cours de ses déplacements dans le quartier Est-du-Bourg, à Cabrières (Gard) et dans le quartier des facultés, sur la route de Mende, à Montpellier (Hérault). Une démoustication ordonnée par l'ARS Occitanie est en cours dans les zones concernées. Des mesures de prévention sont en cours et des traitements insecticides ciblés sont appliqués dans le secteur.

Il y aura lieu de parler de cas autochtone lorsque, de retour en France métropolitaine dans une zone où le moustique tigre est présent, une personne malade se fait piquer par un moustique sain qui, infecté alors par le virus, peut transmettre celui-ci à quelqu'un d'autre.

Les riverains ont reçu une note dans leurs boite aux lettres.

Des informations sur le moustique tigre sont disponibles sur le site internet de l'ARS Occitanie https://www\.occitanie\.ars\.sante\.fr/moustique\-tigre\-3.

Dans ce contexte, le média explique la signification des termes "cas importé" et "cas autochtone".

Une personne voyageant dans un pays où la dengue, le chikungunya ou le Zika sont présents développe une de ces maladies en se faisant piquer par un moustique porteur d'un de ces virus, puis revient dans son pays de résidence.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL