Voici les nouvelles mesures contre le coronavirus en Belgique

Xavier Trudeau
Octobre 24, 2020

Le délai entre l'introduction d'une mesure et son impact est de 10 à 15 jours minimum.

Pas question donc de parler d'un nouveau confinement généralisé ni de fermer les écoles comme l'espéraient de nombreux experts de la santé.

- Le sport professionnel peut continuer, mais sans public. Les règles plus restrictives annoncées ce vendredi matin sont d'application pour les secteurs de la culture, le sport, la jeunesse, les parcs d'attractions et les écoles supérieures. Les entrainement sont autorisés mais les compétitions sont suspendues. Les sportifs peuvent s'entraîner, mais pas jouer des matches. Les compétitions des plus jeunes restent donc autorisées, mais un maximum d'un parent peut accompagner l'enfant, tout en portant un masque. Les parcs animaliers restent ouverts, à l'exception des espaces en intérieur.

L'objectif des politiques est clair: maintenir les écoles ouvertes. Si ces activités sont intérieures, elles ne sont accessibles qu'aux moins de 12 ans.

- Maximum 20 % des étudiants en présentiel, avec masque évidemment.

Il y avait des exceptions prévues pour passer au-delà du chiffre de 200 personnes imposé mais ces exceptions sont annulées jusqu'au 19 novembre. Le gouvernement veut également préserver les stages et les travaux pratiques. "Les protocoles sont sévères et beaucoup de mesures ont déjà été prises", a précisé Pierre-Yves Jeholet.

Les événements culturels pourront se poursuivre mais sous un certain nombre de restrictions à respecter.

Les parcs d'attractions sont temporairement fermés. La vente de boissons et de repas est interdite. Les stages de vacances organisés pendant le congé rallongé de Toussaint peuvent être maintenus. Les enfants jusqu'à 12 ans peuvent continuer à pratiquer leur sport de contact à l'intérieur, même en compétition.

Les activités des mouvements de jeunesse restent autorisées.

"Le télétravail, c'est la règle et la règle, c'est la règle ", a insisté le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke.

- La capacité durant les heures de pointe sera réévaluée par les responsables régionaux. Concernant les hôpitaux, les opérations non-urgentes seront reportées dès lundi pour les quatre prochaines semaines. "C'est plutôt dans les activités extra-scolaires que se font les contaminations, d'où la mesure", a souligné Pierre-Yves Jeholet. "C'est notre comportement qui détermine la durée de ces mesures".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL