Air France-KLM : 1,6 milliard d'euros de perte au 3e trimestre

Xavier Trudeau
Novembre 1, 2020

De plus, le confinement en vigueur en France depuis ce vendredi "est une nouvelle difficulté qui va peser sur les activités du groupe", a prévenu la société. Air France ne proposera que 35% du nombre de sièges par rapport au quatrième trimestre 2019. Cette prévision "est liée pour partie" à l'annonce du reconfinement de mercredi, a souligné lors d'une conférence téléphonique Frédéric Gagey, le directeur général adjoint en charge des Finances. Il prévoit "un quatrième trimestre 2020 difficile ". "Nous avons vu les frontières se refermer, l'homogénéité des règles sanitaires disparaître, des pays évoquer une seconde vague" ce qui "a découragé les passagers de reprendre l'avion", a expliqué Frédéric Gagey.

Ainsi, le Groupe indique que la crise du Covid-19 a eu un impact important sur les résultats, avec des recettes en baisse de -67% par rapport à l'année dernière, à 2 524 millions d'euros; une perte d'EBITDA de -442 millions d'euros, limitée grâce à la maîtrise des coûts et les aides des Etats. Les pertes dépassent le milliard d'euros sur le troisième trimestre et atteignent 3,414 Md€ depuis le début de l'année en cours.

Sur les neuf premiers mois de 2020, le groupe Air France-KLM a réalisé un chiffre d'affaires de 8,725 Md€ (2,524 Md€ au 3T2020) en baisse de 57,7% sur un an (-66,4% au 3T2020).

Le groupe a indiqué disposer de 12,4 milliards d'euros de liquidités ou de lignes de crédit à fin septembre, en incluant les soutiens des gouvernements.

Face aux répercussions de la pandémie aussi bien Air France que KLM ont lancé leur restructuration. En parallèle le transporteur franco-néerlandais a engagé un plan de "reconstruction" du groupe qui passe par la suppression de 7.580 postes chez Air France d'ici à la fin 2022 et jusqu'à 5.000 chez KLM.

"On réfléchit à quelle forme pourrait prendre ce type d'opération", savoir "quel type d'outil ou de décision pourrait renforcer les capitaux propres", a commenté M. Gagey. Le dirigeant s'est toutefois gardé de communiquer une échéance précise. "Il faut que les actionnaires prennent ce type de décision, on y travaille de manière intense", a-t-il ajouté sans donner de calendrier.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL