Appel versera 113 millions de dollars après une série de poursuites !

Alain Brian
Novembre 21, 2020

Apple a accepté de payer 113 millions de dollars pour mettre fin aux poursuites et procédures à son encontre dans une trentaine d'Etats américains qui l'accusent d'avoir diminué les performances de vieux modèles d'iPhone pour épargner les batteries.

L'histoire remonte à plusieurs années déjà.

Les demandeurs reprochaient à Apple d'avoir communiqué des informations sciemment trompeuses à ses clients concernant les mises à jour iOS. En conséquence, la société aurait augmenté ses ventes "potentiellement en millions d'appareils par an", selon le procureur général de l'Arizona.

"Ce type de comportement nuit au portefeuille du client et limite sa capacité à effectuer des achats éclairés. L'accord conclu aujourd'hui (mercredi, NDLR) assure aux consommateurs l'accès à l'information dont ils ont besoin pour acheter et utiliser des produits Apple". Cette sanction à laquelle Apple se soumet a été prononcée après qu'il ait été établit que la firme avait bien réduit les performances d'anciens modèles d'iPhone à mesure que la santé de leur batterie déclinait. "En 2017, lorsque le BatteryGate a explosé, il a été révélé qu'Apple avait volontairement ralenti certains iPhone " âgés " via une mise à jour pour " protéger leur batterie ".

D'après les tarifs, la réduction de la vitesse des iPhone a incité les utilisateurs à acheter des smartphones plus récents (et plus chers).

Pour rappel, la firme de Cupertino a été accusée de brider la batterie des iPhone sans raison, un choix qui s'apparente pour beaucoup à obsolescence programmée.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL