Après les livres, le streaming et l'épicerie, Amazon cible la pharmacie

Pierre Vaugeois
Novembre 20, 2020

Vêtements, livres, meubles, streaming, produits alimentaires...

"Ce service de pharmacie intégrée comble un des rares secteurs où l'offre du groupe n'était pas présente", a souligné Art Hogan, analyste pour National Securities.

Les actions des chaines de pharmacies chutaient fortement dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la Bourse: Rite Aid plongeait de 11,7%, CVS de 7,1%, Walgreens de 9%. La firme de Jeff Bezos va maintenant proposer un service dédié à la vente de médicaments.

"Nous comprenons l'importance de l'accès à des médicaments abordables, et nous pensons que les membres Prime trouveront une valeur énorme avec ce nouvel avantage sur les prescriptions", a indiqué Jamil Ghani, vice-président d'Amazon Prime. Il s'agit d'un portail sécurisé sur lequel les patients renseignent leurs informations d'assurance, sélectionnent un moyen de paiement et gèrent leurs ordonnances.

Car tout a commencé avec une information passée relativement inaperçue en Europe et qui date de 2018: Amazon avait racheté, pour 753 millions de dollars, PillPack... un site Internet américain spécialisé dans la vente et la livraison de médicaments. Amazon Pharmacy est un nouveau magasin sur sa plate-forme. Ils pourront aussi voir les différentes marques de génériques existantes et les divers dosages possibles.

Pour les Américains, toutefois, le changement est majeur, surtout du fait que le géant propose des réductions sur le prix des médicaments pouvant aller jusqu'à 80 % à ses abonnés Prime.

Les clients peuvent demander à leur prescripteur d'envoyer les documents requis directement à Amazon Pharmacy.

Toujours en quête d'une croissance, Amazon a décidé d'apporter un catalogue encore plus vaste pour ses clients américains.

Certains médicaments tels que ceux à base d'opiacés, ne seront pas disponibles sur Amazon Pharmacy.

L'entrée du géant de Seattle promet de faire réagir les chaînes de drugstores traditionnelles. À l'avenir, cela pourrait se débloquer, même s'il est clair que donner le feu vert à Amazon pour la vente de médicaments, c'est mettre toute la profession de pharmaciens en danger, puisque comme on le dit souvent.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL