Covid-19 - Un élevage de visons contaminé par le coronavirus en France

Claudine Rigal
Novembre 22, 2020

Alors que le Covid-19 circule dans un des quatre élevages de visons français, en Eure-et-Loire, et que le ministère de l'Agriculture a ordonné l'abattage de 1 000 animaux, le porte-parole de l'association La Fourrure française qui représente la Fédération Française des métiers de la fourrure. "Des analyses sont encore en cours dans les deux derniers élevages et les résultats sont attendus dans le courant de la semaine". Plusieurs autres pays de l'Union européenne, " principalement au Danemark ", ont déjà détecté des cas de coronavirus dans des élevages de visons.

Le ministère précise que la surveillance et les mesures de biosécurité renforcées sont maintenues dans les trois autres élevages. Des cas ont également été décelés aux États-Unis.

Les tests pratiqués sur les éleveurs des quatre élevages se sont par ailleurs tous révélés négatifs et une surveillance renforcée a été mise en place pour quatre personnes en lien avec l'élevage contaminé.

Le vison peut en effet contracter la maladie, mais aussi réinfecter l'être humain.

Le gouvernement français a souligné dimanche l'importance des gestes barrières dans ce contexte aussi: pour protéger les visons d'une contamination à partir du personnel s'occupant des élevages, mais aussi, par précaution, pour éviter les contacts entre animaux éventuellement infectés et les employés. Il affirme qu'"en aucun cas les autorités sanitaires internationales ne recommandent de fermer ou d'abattre les visons d'élevage qui sont dans des élevages où il n'y a pas de cas de Covid-19".

L'affaire a aussi pris une tout autre ampleur quand Copenhague a ordonné début novembre l'abattage de tous ces animaux.

En France, une analyse de séquençage du virus sera connue d'ici à la fin de la semaine "et doit permettre d'exclure toute contamination par le variant Sars-Cov-2", indique-t-on.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL