Deux satellites européens victimes d'une anomalie font échouer la mission — Vega

Alain Brian
Novembre 17, 2020

Victimes d'une anomalie, les deux satellites ont dévié de leurs trajectoires. "La mission est perdue" a confirmé en direct quelques minutes plus tard depuis le centre spatial de Kourou Stéphane Israël, le PDG d'Arianespace, la société qui opère les lancements. "Las, il a essuyé " une anomalie " dans sa " trajectoire ".

"Les analyses des données de la télémesure sont en cours pour préciser les raisons de cet échec" a précisé le groupe.

La mission Vega de l'Agence spatiale européenne s'est terminée par une déconvenue.

Vega emportait SEOSAT-Ingenio, premier satellite espagnol d'observation de la Terre pour le compte de l'agence spatiale européenne (ESA) à destination du centre espagnol pour le développement des technologies industrielles. Baptisé du nom du dieu du ciel et de la foudre chez les Celtes, le satellite de 180 kg conçu par la France devait être placé en orbite héliosynchrone, à 670 kilomètres de la Terre, pour observer pendant deux ans les gigantesques "flashs lumineux" de 30 à 90 km de haut qui explosent au-dessus des gros nuages d'orages.

Taranis (175 kg) avait été développé en coopération avec le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) et le centre national de la recherche scientifique (CNRS) pour le compte du centre national des études spatiales (CNES) français.

Le satellite Taranis devait aider à percer le mystère des orages.

L'épidémie de Covid-19 et la météo défavorable avaient déjà entraîné l'annulation de deux des quatre lancements de Vega prévus cette année.

Vega avait aussi connu une défaillance à l'été 2019, qui avait entraîné sa destruction, par précaution.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL