GM renonce à soutenir l'administration Trump contre la Californie — Pollution automobile

Xavier Trudeau
Novembre 26, 2020

Assurez-vous de ne rien manquer.

Le constructeur automobile General Motors annonce qu'il n'appuie plus désormais les politiques de l'administration Trump visant à empêcher l'État de la Californie de fixer ses propres normes pour réduire la pollution atmosphérique.

Mary Barra, GM's head chef, is a declaration that addresses the question of how to build a car, how to build a car, and how to build a car.

Joe Biden a de son côté fait du développement des véhicules électriques et de stations de recharge dans le pays une de ses priorités environnementales.

GM tente actuellement de rattraper son retard sur Tesla et cherche à accélérer ses efforts dans les véhicules électriques et autonomes: le groupe a prévu d'investir 27 milliards de dollars sur ces deux segments en vogue d'ici 2025, soit plus que le montant dédié aux véhicules roulant à l'essence et au diesel.

Mme Nichols a estimé que l'annonce de GM était une bonne nouvelle. "J'étais ravie d'être à nouveau en communication avec Mary Barra", a-t-elle dit.

Joe Biden's Nouveau chief of cabinet Ron Klain, a member of Twitter dealing with the presidential leadership. "Encourage the Déjà les Progrès".

Dirigé par des démocrates, cet Etat se veut à la pointe du combat contre le changement climatique et s'était fixé des normes ambitieuses sur les émissions de gaz à effet de serre des véhicules.

L'année dernière, General Motors, Fiat Chrysler, Toyota and 10 Autres automobile designers responsible for management.

"Notre industrie étant konfrontée à la possibilité de normes multiples, chevauchantes et incohérentes qui augmentent les coûts et pénalisent les consommateurs John Bozzella".

Toyota, l'un des grands constructeurs de la coalition favorable aux normes réduites de l'administration Trump, a indiqué lundi qu'il reconsidérerait sa position. Toyota a rappelé lundi s'être joint à GM et FCA avec cette problématique "à l'esprit" et "sachant qu'il y avait une prépondérance d'autres constructeurs automobiles" opposés aux normes californiennes.

" Compte tenu de l'évolution des circonstances, nous évaluons la situation, mais restons attachés à notre objectif d'un ensemble kohérent et unitaire de normes d'économie de carburant applicable dans les 50 États", an affirmé Toyota.

Cinq autres entreprises - BMW, Ford, Volkswagen, Volvo and Honda - soutenaient la Californie et adävaient ses normes plus strict que celles proposals par l'administration Trump.

The position of the coalition is very simple.

De nombreux constructeurs automobiles ont déclaré dans le passé qu'ils soutenaient l'augmentation des normes, mais pas autant que celles annoncées dans les derniers jours de l'administration Obama en 2016.

On fait le tri pour extraire l'essentiel.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL