Grippe saisonnière : Le vaccin est enfin remboursable chez l'AMO !

Evrard Martin
Novembre 6, 2020

Dans une déclaration à la presse en marge du lancement de la campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière, qui s'étalera sur toute le période automne-hiver, le porte-parole du Comité scientifique chargé du suivi de l'évolution de la pandémie du Coronavirus a, à l'occasion, mis en garde quant aux conséquences dangereuses d'une telle grippe.

Le ministère de la Santé lance, ce lundi 2 novembre, la campagne nationale de prévention contre la grippe.

Cette année, le vaccin en question coutera plus cher, et ne sera pas remboursé. Dans l'objectif d'optimiser la répartition du stock national en vaccin antigrippal, plusieurs mesures doivent être respectées. Dans ce sens, la campagne de vaccination sera réalisée selon la tutelle avec un suivi renforcé, alors que les stocks de vaccins doivent être étroitement gérés et suivis au niveau de l'Établissement pharmaceutique industriel (EPI), des Établissements pharmaceutiques grossistes répartiteurs (EPGR) et des pharmacies d'officine.

Mais aussi, a-t-il ajouté, les patients transplantés ou ceux atteints de néoplasie sous-jacente, d'infection au VIH, d'asplénie et de drépanocytose, ainsi que les femmes enceintes et les professionnels de la santé. Ces derniers doivent être approvisionnés de façon équitable par les EPGR en fonction de chaque région administrative.

Un communiqué du ministère précise, que cette décision a été prise compte tenu des missions confiées à l'ANAM, notamment celles liées à l'encadrement technique du régime de l'Assurance maladie obligatoire (AMO), notant aussi que cette mesure permettra de faciliter l'accès au vaccin, au profit des assurés et bénéficiaires de l'AMO et de lutter contre la propagation de la grippe saisonnière.

Selon le Snapo "le produit n'est pas enregistré sur la nomenclature Chifa des produits remboursables par la Sécurité sociale, car le nom de marque du vaccin tétravalent de cette année ne figure pas sur le logiciel Chifa", a rapporté ce jeudi le Soir d'Algérie. Des cartes de vaccination utilisées comme support de recueil et de rappel de l'information vaccinale sont fournies par les EPGR et doivent être délivrées lors de la dispensation du vaccin antigrippal. Sur le plan des conditions de stockage et de transport, la circulaire a insisté sur la qualité du vaccin et la nécessité d'une température appropriée durant toute la chaîne d'approvisionnement au niveau de l'EPI, des EPGR et des pharmacies d'officine.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL