Huawei se sépare de Honor pour lui épargner les sanctions américaines

Xavier Trudeau
Novembre 17, 2020

Huawei Technologies va céder sa division de smartphones à bas prix Honor à un consortium composé de plus d'une trentaine d'agents et distributeurs afin de tenter d'assurer la survie de Honor, ont déclaré mardi le géant chinois des télécoms et les entreprises impliquées dans l'acquisition.

L'histoire commune entre la marque Honor et le groupe Huawei est bel et bien terminée.

"Cette démarche a été effectuée par la chaîne industrielle de Honor afin d'assurer sa propre survie", a dit Huawei dans un communiqué.

Honor, marque destinée principalement aux jeunes et aux petits budgets, vend selon Huawei quelque 70 millions de téléphones par an. Après cette vente, Huawei ne dispose plus d'aucune action et "n'est plus impliqué dans la gestion des affaires ni dans les prises de décision de la nouvelle entreprise Honor", a-t-il précisé. Le passé militaire du fondateur de l'entreprise, Ren Zhengfei, ainsi que son appartenance au Parti communiste chinois ont alimenté les soupçons sur l'influence du régime sur le groupe.

Comme une rumeur crédible le laissait entendre, Huawei s'est séparé de sa marque Honor suite à ses difficultés avec l'embargo américain.

Huawei a démenti les accusations américaines, et attribue l'offensive dont il fait l'objet à la volonté des États-Unis d'éliminer un puissant concurrent.

Reuters a rapporté la semaine dernière que Huawei était en discussions pour vendre sa division Honor à un consortium mené par le distributeur Digital China dans le cadre d'une opération évaluée à 100 milliards de yuans (12,9 milliards d'euros).

De toute évidence, cette situation devenait intenable pour un fabricant comme Honor, positionné en entrée et milieu gamme, qui doit réaliser un important volume de ventes pour ne pas affaiblir ses marges.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL