L’objectif 2025 pour les NEV baisse de 25 à 20 % — Chine

Xavier Trudeau
Novembre 5, 2020

Les objectifs spécifiques comprennent la réduction de la consommation d'énergie moyenne des nouvelles voitures particulières purement électriques à 12 kWh/100 km et la hausse de la part des véhicules à énergie nouvelle dans les ventes de nouveaux véhicules à 20% d'ici 2025. L'écosystème, encore trop éclaté dans le pays, doit aussi être structuré.

La Chine compte développer massivement le secteur des véhicules propres, avec notamment la création de réseaux plus efficaces en matière de recharge et de recyclage des batteries. Pour doper un secteur qui représentait à peine 5 % des ventes en Chine en 2019, Pékin appelle également à une intégration renforcée des différentes entreprises du secteur ou encore à l'amélioration du service après-vente. " Après 15 ans d'efforts continus (jusqu'en 2035), les véhicules totalement électriques constitueront le courant dominant des nouvelles ventes de voitures et la totalité de la flotte des véhicules publics ", prévoit le document.

Ces prévisions officielles ont été bien accueillies par les investisseurs.

Possédant le plus grand inventaire de véhicules à énergie nouvelle au monde, la Chine représente 55% des ventes mondiales de véhicules à énergie nouvelle. Mais elle est celle qui investit le plus dans les énergies renouvelables.

Cette engagement entre le cadre de l'annone faite par le président chinois Xi Jinping en septembre 2020.

Il est toujours important de comparer les annonces gouvernementales d'une année sur l'autre, encore plus quand il s'agit de la Chine. Le gouvernement semble en effet vouloir se donner dix années supplémentaires pour l'émergence d'une domination de l'électrique.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL