La grande distribution s'oppose à une fermeture des rayons "non-alimentaires" — Reconfinement

Xavier Trudeau
Novembre 2, 2020

Jean Castex, le Premier ministre faisait cet après-midi le point sur ce reconfinement notamment suite à la polémique entre la grande distribution et les petits commerçants. Ceci, dans un objectif de "justice" vis-à-vis des petits commerçants qui ont dû fermer.

Le gouvernement va-t-il fermer les rayons "non-alimentaires" des grandes surfaces?

Cette fermeture "entraînerait des conséquences sociales lourdes et injustifiées pour des dizaines de milliers de salariés, tout en renforçant Amazon".

Pour lui, "elle serait", en outre "techniquement très difficile à mettre en œuvre, tant les produits essentiels et non essentiels sont mélangés dans les rayons". "Il est temps d'y renoncer". Elle lui suggère plutôt de "privilégier une réouverture progressive des petits commerces, sur rendez-vous, accompagnée de mesures de contrôle accrue des jauges actuelles dans les magasins". Une solution "gagnant-gagnant", selon Jacques Creyssel.

"La FCD demande également de limiter cette mesure " strictement aux produits non essentiels ", et non aux produits de " première nécessité " (droguerie, hygiène, petit habillement...) et à des produits vendus ailleurs comme le bricolage, le jardinage et la parapharmacie. La durée d'une telle mesure devra elle aussi être indiquée, de même que les aides dont disposeront les entreprises du secteur, notamment en termes de chômage partiel. La FCD demande enfin que la durée de cette mesure soit précisée et " la plus courte possible", et que le gouvernement prenne " rapidement des mesures pour empêcher Amazon (...) d'être le grand gagnant des mesures qui pourraient être annoncées ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL