L'OMS lance une stratégie pour éliminer le cancer du col de l'utérus

Evrard Martin
Novembre 20, 2020

Dans un communiqué, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, semble optimiste, "l'élimination d'un cancer aurait auparavant semblé un rêve impossible, mais nous disposons aujourd'hui d'outils efficaces et peu coûteux, s'appuyant sur des données probantes, pour faire de ce rêve une réalité".

La stratégie est toutefois lancée au moment où la pandémie de Covid-19 pose des défis pour la prévention des décès dus à ce cancer, notamment l'interruption des services de vaccination, de dépistage et de traitement; la fermeture des frontières qui a réduit la disponibilité des fournitures et qui empêche le transit d'ingénieurs biomédicaux qualifiés pour entretenir les équipements; les nouveaux obstacles empêchant les femmes des zones rurales de se rendre dans les centres de référence pour le traitement; et la fermeture des écoles qui interrompt les programmes de vaccination scolaire.

"La lutte contre le cancer du col de l'utérus est aussi un combat pour les droits des femmes: les souffrances inutiles causées par cette maladie évitable reflètent les injustices qui affectent uniquement la santé des femmes dans le monde entier", déclare la Dre Princesse Nothemba Simelela. Il est également guérissable, s'il est détecté tôt et traité de manière appropriée.

"Nous ne pouvons toutefois éliminer le cancer du col de l'utérus en tant que problème de santé publique que si nous allions à la puissance des outils dont nous disposons une détermination sans faille pour que leur utilisation soit élargie à l'échelle mondiale", a souligné le chef de l'OMS. "Sans prendre de mesures supplémentaires, le nombre annuel de nouveaux cas de cancer du col de l'utérus devrait passer de 570000 à 700000 entre 2018 et 2030, tandis que le nombre annuel de décès devrait passer de 311000 à 400000", avertit l'OMS avant de préciser que l'incidence de cette maladie varie selon les contrées.

Les 194 membres de l'OMS ont adopté, la semaine dernière, une résolution pour éliminer le cancer du col de l'utérus.

"C'est une étape majeure", a commenté la sous-directrice générale de l'OMS, la D Princess Nothemba Simelela, en conférence de presse.

A ce jour, les trois outils clés contre ce cancer à savoir la vaccination, le dépistage et le traitement ont été généralisés dans plusieurs pays du monde.

La stratégie de l'OMS vise à ce que 90% des filles soient vaccinées contre le papillomavirus humain (responsable du cancer du col de l'utérus) à l'âge de 15 ans.

Elle ajoute parmi les objectifs visés le diagnostic et le traitement d'ici à 2030 de 90 % des femmes chez lesquelles une maladie du col de l'utérus a été diagnostiquée sont traitées (90 % des lésions précancéreuses sont traitées et 90 % des cas de cancer invasif sont pris en charge).

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé, mardi 17 novembre 2020, la stratégie mondiale pour accélérer l'élimination du cancer du col de l'utérus.

Tous les pays seront alors sur la bonne voie pour éliminer ce cancer, selon l'OMS.

Le cancer du col de l'utérus est une maladie que l'on peut prévenir.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL