"Nicolas Sarkozy bombe le torse comme un petit coq" — Barack Obama

Pierre Vaugeois
Novembre 17, 2020

L'ancien président a discuté de la prochaine présidence de Biden, de Donald Trump, et plus encore dans une interview avec Gayle King pour CBS dimanche matin.

Dans un extrait du premier tome de ses mémoires "A Promised Land" ("Une terre promise", éditions Fayard) qui sera en vente mardi et dont le magazine The Atlantic publie des extraits, le prédécesseur de Donald Trump revient sur les quatre années qui se sont écoulées depuis son départ.

"Il bombe le torse comme un petit coq", note l'ancien locataire de la Maison Blanche, le qualifiant au passage comme "opportuniste" et "audacieux". Mes conseillers et moi avions cru que, après en avoir fait leur beurre, les médias se lasseraient peu à peu de cette obsession pour ma naissance. Tracez une ligne sur cette date pour l'acte de naissance.

Dans son livre, Barack Obama révèle aussi que son premier chef de cabinet Rahm Emanuel l'avait prévenu qu'il ne pourra pas " avancer vers la paix " alors que le président américain et le Premier ministre israélien ne sont pas du même bord politique.

L'ancien président des États-Unis en colère a pris la décision finale de publier le document, mais il ne veut pas s'arrêter là.

"Le 30 avril 2011, lors du traditionnel dîner des correspondants à la Maison-Blanche, le milliardaire est présent dans la salle et Obama monte à l'estrade". À mi-chemin de mon discours, je me tourne directement vers Trump: "Je sais qu'il a été critiqué ces derniers temps, mais personne n'est plus heureux et fier de notre ami Donald". Parce que maintenant, il pourra recommencer à se concentrer sur les vrais problèmes. Sommes-nous vraiment allés sur la lune??

"Obama raconte les rires qui ont parcouru l'assistance, quand son principal détracteur tentait de rester de marbre".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL