Paris condamne les propos "détestables et mensongers" d'une ministre pakistanaise envers Macron

Claudine Rigal
Novembre 22, 2020

Le Tweet en question, a fait réagir le gouvernement français, le ministère français des Affaires étrangères a réclamé aux autorités pakistanaises de rectifier les propos tenus par le diplomate des Droits de l'homme, Shireen Mazari, affirmant que ces derniers sont "détestables " et qu'il s'agit de "mensonges éhontés, empreints d'une idéologie de haine et de violence".

C'est le ministère des affaires étrangères qui s'est exprimé hier samedi 21 novembre pour condamner les propos " détestables et mensongers, empreints d'une idéologie de haine et de violence " de la ministre pakistanaise. De telles calomnies sont indignes à ce niveau de responsabilité. Pour cette dernière, "les enfants musulmans devront avoir un numéro d'identification, comme les Juifs étaient forcés à porter l'étoile jaune sur leurs vêtements pour être identifiés". Trois heures plus tard, après avoir reçu un message de l'ambassadeur de France au Pakistan lui-même lui expliquant que l'article qu'elle avait relayé était faux et avait été corrigé par son auteur, elle a supprimé son tweet. Une information formellement démentie par le gouvernement français. Au Sénégal, comme au Pakistan, des milliers de personnes ont marché contre les propos de Macron. Le Pakistan est le théâtre depuis le mois de septembre de manifestations anti-françaises, souvent houleuses, après la republication des caricatures du prophète Mahomet par l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL