Pfizer déposera aujourd'hui une demande d'autorisation aux États-Unis — Vaccin

Evrard Martin
Novembre 21, 2020

"La demande aux États-Unis représente une étape cruciale dans notre quête d'un vaccin contre le Covid-19 pour le monde, et nous avons désormais une image plus complète de l'efficacité et de la sécurité de notre vaccin, qui nous donnent confiance sur son potentiel", a déclaré le PDG de Pfizer, Albert Bourla.

Si elle est accordée, l'autorisation d'utilisation d'urgence permettrait aux entreprises de fournir le vaccin aux "populations à haut risque" aux États-Unis d'ici "du milieu à la fin de décembre 2020", a déclaré Pfizer dans un communiqué. C'est à qui aura les meilleurs taux d'efficacité sur son vaccin: 92% pour le vaccin russe (Sputink V); 94,5% pour la solution de Moderna; ou encore 95% pour les vaccins respectifs de Pfizer, Johnson & Johnson, ou AstraZeneca.

En attendant l'arrivée des vaccins, de nouvelles restrictions sont imposées un peu partout chaque jour pour freiner la propagation du virus.

Les Vingt-Sept ont réservé cette semaine jusqu'à 405 millions de doses auprès de CureVac, dont 180 millions en option.

Aux Etats-Unis, l'épidémie est en phase "exponentielle", avec quelque 200.000 nouveaux cas et 1.750 morts en 24 heures, après plus de 2.000 la veille, un seuil qui n'avait plus été franchi depuis des mois.

Les Américains ont été invités à s'abstenir de voyager pour Thanksgiving, le 26 novembre, la plus grande fête familiale des Etats-Unis.

Parmi les Américains récemment infectés figure Donald Trump Jr, l'un des fils du président, lui-même déjà touché par le Covid-19 début octobre avec sa femme Melania.

Les attroupements dus à la fête de Diwali samedi dernier y ont provoqué une reprise inquiétante des contagions.

Après un confinement très strict en mars puis une levée progressive, des restrictions commencent à être réintroduites. Les seuls effets secondaires graves comptaient fatigue et maux de tête.

La Suède, qui a mené une stratégie moins stricte qu'ailleurs en Europe, a enregistré vendredi un nouveau record quotidien avec 7.240 cas supplémentaires.

Le chef de l'Eglise orthodoxe de Serbie, le patriarche Irinej, est décédé des suites du Covid-19, trois semaines après avoir célébré les funérailles du chef de cette Eglise au Monténégro.

Le Sud-Tyrol, une région autonome de l'extrême nord de l'Italie à la frontière avec l'Autriche, a entamé vendredi une campagne massive de dépistage qui durera jusqu'à dimanche, dans le but de tester 70% de sa population.

En France, le pic de la seconde vague a vraisemblablement été franchi, ont fait savoir les autorités sanitaires, un responsable évoquant même une "sortie du tunnel" avec l'arrivée prochaine des vaccins.

Les compagnies aériennes font le bilan des dégâts causées par la pandémie qui a plongé le secteur dans une crise historique: l'Association internationale du transport aérien (Iata) tient à partir de lundi par visioconférence sa 76e Assemblée générale.

L'Iata évalue la baisse du trafic cette année à 66% et considère que le trafic aérien mondial ne retrouvera pas son niveau de 2019 avant 2024.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL