Prise d’otages à Montréal — Canada

Alain Brian
Novembre 14, 2020

Rapidement la police montréalaise s'est rendue sur place en début d'après-midi (heure canadienne). Aucun blessé n'est à déplorer selon la communication de la police locale qui annonce également n'avoir découvert aucune menace concrète. "Une enquête suivra pour faire la lumière sur l'appel à l'origine de cet important déploiement policier", selon la police. "Des policiers ont été dépêchés sur place afin de répondre à un appel reçu à la centrale 911 (numéro d'urgence en Amérique du Nord, ndlr)", avait en effet indiqué la police de Montréal dans un communiqué. La chaîne LCN avait, elle, diffusé des images d'un groupe de plusieurs dizaines de personnes qui se seraient barricadées sur le toit de l'édifice abritant le siège d'Ubisoft et évoqué une "possible prise d'otages". "Oh mon Dieu, qu'est-ce qui se passe", a tweeté un employé d'Ubisoft, Eric Pope, qui était en télétravail chez lui.

Vers 16h15, les employés coincés sur le toit depuis 13h30 ont été amenés un à un vers la sortie, les bras dans les airs, escortés par des policiers armés de l'Escouade tactique du Service de police de la ville de Montréal. Elle a procédé au bouclage du secteur dans le district du "Mile-End", dans l'arrondissement du Plateau Mont-Royal.

Le siège social du créateur de jeux a suivi la situation de près depuis la France a confirmé le porte-parole d'Ubisoft Québec, Antoine Leduc-Labelle, à Bell Média. La police de Montréal indique que les employés sont actuellement évacués et qu'il n'y aurait aucun blessé. Un peu plus tôt, des dizaines de personnes ont été évacuées du grand bâtiment en briques rouges où Ubisoft est installé.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL