" "Trump appelle ses partisans à " inverser " le résultat de l'élection

Claudine Rigal
Novembre 26, 2020

Alors que Joe Biden a récemment détaillé son plan pour ses 100 premiers jours à la Maison-Blanche, le Président sortant a de nouveau refusé de concéder sa défaite en déclarant ce 25 novembre que le Parti démocrate avait perdu la présidentielle du 3 novembre.

"Nous devons inverser l'élection", a-t-il encore martelé.
Les démocrates " ont triché. Ça a été un scrutin frauduleux.

Le dirigeant américain a également appelé ses partisans à "inverser" le résultat de l'élection, officiellement gagné par le candidat démocrate Joe Biden. Aucune fraude massive n'a été démontrée lors de la présidentielle du 3 novembre. Floraison de photos datant de 2012 sur le réseau sina-weibo montrant Xi Jinping et Joe Biden, encore tous deux vice-présidents, lors d'une visite de l'Américain en Chine.

Rien ne figurait en revanche à l'agenda officiel de Donald Trump mercredi mais dans la matinée, il avait été envisagé qu'il se rende en personne à Gettysburg, en Pennsylvanie, pour y retrouver son avocat haut en couleur Rudy Giuliani. "Cette élection a été truquée".

" Je pense que cette sombre saison de divisions et de diabolisation va céder la place à une année de lumière et d'unité", a lancé le démocrate dans une allocution à l'occasion de la fête de Thanksgiving, depuis sa ville de Wilmington, dans le Delaware.

"En Amérique, nous avons des élections libres et justes, et nous en respectons les résultats".

Donald Trump continue de nier publiquement sa défaite annoncée le 7 novembre, un refus sans précédent dans l'histoire politique américaine.

Joe Biden a averti mercredi que les Américains n'accepteraient pas que sa victoire à la présidentielle américaine ne soit pas respectée tandis que Donald Trump continuait de crier, sans preuve, à la fraude, en appelant ses partisans à "inverser" le résultat du scrutin.

Il a néanmoins donné lundi son feu vert au début formel de la transition, qui permet aux futures équipes de Joe Biden de se préparer à entrer en fonctions le 20 janvier en consultation avec l'administration sortante et en bénéficiant de fonds fédéraux dédiés à ce processus institutionnel. De la raison, pas de l'hypersectarisme.

"Vous voulez que nous nous écoutions les uns les autres à nouveau, que nous nous regardions les uns les autres à nouveau, que nous nous respections les uns les autres à nouveau".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL