Un agent espagnol entendu pour l’empoisonnement de l’ours Cachou — Pyrénées

Claudine Rigal
Novembre 21, 2020

C'est alors le conseil général d'Aran qui avait révélé l'information.

Madrid | Une personne a été arrêtée en Espagne dans le cadre de l'enquête sur la mort de l'ours Cachou en avril, a annoncé vendredi la police de la région de Catalogne (nord-est). Il pourrait être à l'origine de la mort de l'ours retrouvé dans un ravin dans les Pyrénées espagnoles en avril dernier.

"Nous contemplons avec une grande inquiétude la dérive de l'affaire ", a réagi sur Twitter la Fondation espagnole Oso Pardo, qui défend les ours et est représentée dans cette affaire judiciaire.

Cet agent aurait été confondu par son téléphone portable.

Rebondissement dans l'affaire de la mort de l'ours Cachou. Il était chargé du suivi de l'évolution et de la sécurité de la colonie d'ours dans cette zone des Pyrénées catalanes. Des "plaies perforantes" avaient été découvertes sur le côté gauche de la tête de l'animal et ces blessures seraient intervenues avant son décès.

Le corps de Cachou avait été transporté au service d'éco pathologie de la faune sauvage de l'université de Barcelone pour réaliser l'autopsie.

Pour le moment, les autorités catalanes n'ont pas encore publié les résultats définitifs de l'autopsie.

En mai, la justice catalane a décrété le secret de l'instruction, chose inédite dans l'enquête sur la mort d'un animal, ce qui n'a pas manqué de conforter les défenseurs des ours dans la théorie d'une mort non accidentelle. "Mais si les informations ne sont pas diffusées parce que le contenu est gênant, alors ça devient un problème". L'ours Cachou avait été retrouvé mort au fond d'un ravin dans les Pyrénées espagnoles. C'est le fils de Balou, lâché à Arbas (31) en 2006, et de Plume née en 2010.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL