Un an après son lancement, Disney+ dépasse toutes les attentes du groupe

Pierre Vaugeois
Novembre 16, 2020

Disney+ vient tout juste d'annoncer avoir dépassé la barre des 73,7 millions d'abonnés payants. Une hausse significative puisqu'elle ne comptait que 60,5 millions d'abonnés début août, et 50 millions en avril, tandis que le groupe Disney avait pour objectif d'atteindre les 60 millions d'ici 5 ans.

Le groupe a dévoilé hier ses comptes prévisionnels pour la fin de l'année, et a en effet insisté sur son service de streaming Disney+. The Walt Disney Company justifie cette diminution par " l'amélioration des résultats chez Hulu et ESPN +, partiellement compensée par des coûts plus élevés chez Disney +, en raison du déploiement en cours ". Pour Bob Chapek, ces chiffres ont permis de réduire nettement les pertes du groupe, qui sont passées de 751 millions de dollars au quatrième trimestre 2019 à 580 millions de dollars cette année. Dans ce courrier l'actionnaire partage sa vision de ce que devrait faire Disney pour faire évoluer son modèle: "Depuis sa fondation, Disney se définit par sa créativité, sa vision audacieuse et sa maîtrise de l'avenir du divertissement".

Disney+ doit également faire face à une promotion massive qui arrive à échéance.

Disney+ a certes encore du retard sur Netflix et ses 195 millions d'abonnés. Plusieurs pays d'Amérique du Sud lui ouvriront leurs portes avant Noël. Le cabinet d'analyse Parrot Analytics souligne d'ailleurs que la nouvelle série Marvel pourrait être un accélérateur d'abonnements pour Disney+: la demande de pré-commercialisation de "WandaVision " aux Etats-Unis a réussi à attirer l'équivalent de 64% de la demande de pré-commercialisation de "The Mandalorian ", qui reste la série la plus vue du service de streaming. La société perçoit la majeure partie de ses revenus des salles de cinéma et de ses parcs d'attractions.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL