Une demande d'autorisation en urgence attendue vendredi aux États-Unis

Xavier Trudeau
Novembre 20, 2020

Le projet des laboratoires Pfizer/BioNTech est, avec celui du laboratoire américain Moderna, le plus avancé dans les essais cliniques à grande échelle, qui ont montré dans les deux cas une efficacité comparable de 95%. En France, le gouvernement est "dans les starting-blocks pour être prêt pour distribuer un vaccin" dès janvier, a annoncé cette semaine son porte-parole Gabriel Attal.

"Le partenaire de Pfizer, BioNTech, a annoncé qu'il avait l'intention de déposer demain une demande d'autorisation en urgence auprès de la FDA", l'Agence américaine des médicaments, a déclaré le secrétaire américain à la Santé Alex Azar lors d'une conférence de presse à la Maison-Blanche. Elle peut être révoquée ou modifiée si de nouvelles données sur l'efficacité ou l'innocuité apparaissent plus tard. "Il y a une chance pour que nous puissions encore obtenir cette année l'autorisation aux Etats-Unis ou en Europe ou dans les deux régions. Il est possible que nous puissions livrer des vaccins en décembre", a-t-il assuré.

En parallèle, BioNTech travaille déjà sur une "deuxième génération" de vaccin qui puisse se conserver à des températures moins basses, le produit actuel devant être conservé à très basse température, -70 degrés Celsius, et pas plus de cinq jours à une température de réfrigérateur.

Le régulateur européen pourrait donner son feu vert à partir de la mi-décembre pour commercialiser les vaccins anti-Covid développés par la startup américaine Moderna et par l'alliance Pfizer/BioNTech, a annoncé jeudi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

L'exécutif européen a déjà signé un contrat avec le duo BioNTech-Pfizer.

Depuis le début de la pandémie aux Etats-Unis en mars dernier, plus de 11 millions d'infections à la Covid-19 ont été recensées dans le pays, qui est le plus endeuillé au monde par le virus, avec plus de 248.000 décès.

L'objectif, depuis plusieurs mois, était de constituer au niveau européen un " portfolio " de candidats vaccins aux technologies différentes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL