Une étude démontre que le coronavirus circulait en Italie dès septembre 2019

Claudine Rigal
Novembre 16, 2020

Le nouveau coronavirus a circulé hors de Chine bien plus tôt qu'on ne le pensait au départ. Mais selon cette récente étude de l'Institut, le coronavirus y aurait circulé dès le mois de septembre 2019.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a précédemment déclaré que le nouveau coronavirus était inconnu avant que l'épidémie ne soit signalée pour la première fois à Wuhan, en Chine, en décembre 2019.

L'étude, publiée ce mercredi 11 novembre, s'appuie sur un panel de 959 patients qui participaient à un dépistage du cancer du poumon entre septembre 2019 et mars 2020.

Et si le coronavirus avait été présent en Italie, cinq mois avant le premier cas officiellement signalé dans le pays?

En parallèle, une étude réalisée par l'Université de Sienne sur des anticorps contre la Covid-19, a révélé que quatre patients auraient présenté des anticorps durant la première semaine d'octobre 2019. Signifiant sans doute que ces personnes avaient été infectées dès la fin septembre.

"C'est la principale conclusion: des personnes sans symptômes étaient non seulement positives après les tests sérologiques, mais étaient également porteuses d'anticorps capables de tuer le virus", précise Giovanni Apolone, un chercheur qui a co-écrit l'enquête.

Des chercheurs italiens avaient relevé en mars un nombre inhabituellement élevé de cas de pneumonies sévères et de grippe en Lombardie au quatrième trimestre 2019, un autre élément qui pourrait confirmer que le nouveau coronavirus circulait bien plus tôt qu'initialement indiqué.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL