Covid-19 : premières vaccinations ce dimanche

Evrard Martin
Décembre 28, 2020

La campagne nationale débute demain. Annoncée par décret le vendredi 25 décembre, cette base de données, placée sous la responsabilité du ministère des Solidarités et la Santé et de la Caisse nationale d'assurance maladie, a pour finalités "la mise en œuvre, le suivi et le pilotage des campagnes vaccinales contre le Covid-19", qui ont débuté dimanche 27 décembre en France, à l'instar de la plupart des pays européens.

Quelque 19.500 doses du vaccin contenues dans 3900 flacons, selon l'APHP, ont été transportées à bord d'un camion réfrigéré qui a fait le voyage depuis l'usine de Pfizer à Puurs, dans le nord-est de la Belgique.

Dans la matinée, une dizaine de résidents de plus de 75 ans de l'unité de soins de longue durée de l'hôpital René-Muret à Sevran (Assistance publique - Hôpitaux de Paris), ainsi qu'un de leurs médecins de plus de 65 ans, se verront administrer une première dose du vaccin. L'objectif, est de faire un bilan global de l'état de santé de la personne, mais de vérifier qu'il n'y a pas de contre-indication comme le fait d'être allergique à un composant du vaccin, ou encore d'avoir présenté des symptômes du Covid-19 dans les trois mois précédents. Contactés samedi par Le Figaro, les deux établissements n'ont pas souhaité communiquer mais ont assuré que tout était "en place" pour les premières vaccinations. Lundi, l'UE avait donné l'autorisation à ses membres d'utiliser le vaccin développé par les laboratoires Pfizer-BioNTech. "Ce sera un début progressif", expliquait le ministre de la Santé, Olivier Véran, lundi dernier sur Europe 1.

La campagne de vaccination débute ainsi dans les Ehpad (Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) " les Bateliers " (CHU de Lille) et " les Magnolias " (groupe hospitalier de Loos Haubourdin).

D'après le ministre de la Santé Olivier Veran, " ce vaccin protège 95 % des individus contre les cas de forme grave et va sauver beaucoup de vies", sachant que " pour les personnes âgées, le risque de mourir du Covid-19 est élevé ". Par la suite, un médecin cardiologue de 65 ans, a été vacciné peu avant 11h20. Le patient est un habitant de Tours, résidant habituellement au Royaume-Uni.

Matignon a précisé ce samedi qu'ils espéraient avoir vacciné 15 millions de personnes à l'horizon de cet été.

" Tous les établissements accueillant des personnes âgées dans la région seront progressivement alimentés en vaccins tout au long de cette première phase de la campagne, le vaccin nécessitant l'administration d'une deuxième dose 21 jours après la première injection", commente l'ARS.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL