Hervé le Tellier, lauréat d’un prix Goncourt un peu particulier — La BAC

Pierre Vaugeois
Décembre 1, 2020

Outre d'être publié chez Gallimard, ce livre, bâti comme un savant jeu de construction et au suspense haletant, a pour lui d'avoir déjà convaincu un large public.

"L'Anomalie", huitième roman de Hervé Le Tellier, raconte les suites d'un événement étrange, à savoir qu'un vol Paris-New York se reproduit deux fois, avec les mêmes passagers, à quelques mois d'intervalle.

Hervé Le Tellier, 63 ans, mathématicien de formation, ancien journaliste et président de l'association de l'Oulipo (ouvroir de littérature potentielle), a obtenu huit voix contre deux pour " L'Historiographe du royaume " de Maël Renouard. Le récit, haletant, convoque avec brio tous les genres, roman noir, récit littéraire classique, procès-verbaux d'interrogatoire, etc. Le jury présidé par Didier Decoin a donc fait patienter tous les amateurs de littérature pour faire coïncider cette annonce avec la réouverture des librairies. "C'est vrai qu'il y a une vraie dimension cinématographique".

La récompense est revenue à l'écrivain français Hervé Le Tellier.

De son côté, le prix Renaudot a été décerné, quelques minutes après le Goncourt, à Marie-Hélène Lafon, pour son roman Histoire du fils (Buchet-Chastel), une saga qui court sur un siècle, de 1908 à 2008.

Mais, crise sanitaire ou pas, ce qui ne change pas, c'est que les prix littéraires sont toujours accompagnés d'un petit parfum de soufre. "Évidemment les polémiques je les connais, j'en ai pleinement conscience (.) J'ai conscience qu'il y a des enjeux éthiques qui sont à l'œuvre derrière tout ça. Nous sommes des équilibristes", a d'ailleurs réagi la lauréate à ce sujet. Mais ils constituent des enjeux économiques cruciaux pour les auteurs et éditeurs, car des dizaines voire des centaines de milliers de lecteurs font confiance à ces labels. L'attribution du prix avait en effet été reportée de trois semaines en raison de la fermeture des librairies. "Je suis d'autant plus heureuse de l'avoir que les libraires, plus que jamais cette année, ont besoin des prix", a-t-elle ajouté. Le journaliste Bernard Pivot a quitté la présidence de l'Académie fin 2019, et la romancière Virginie Despentes a démissionné début 2020.

Le nouveau président du jury du Goncourt, Didier Decoin, en janvier 2020 à Paris.

Au Renaudot, le journaliste et écrivain Jérôme Garcin avait démissionné en mars avec l'intention de susciter un renouvellement et de favoriser la présence de femmes au sein du jury. Le Renaudot avait choisi le roman de Sylvain Tesson "La Panthère des neiges".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL